Fred et l'OL ne sont pas d'attaque

FOOTBALL A l'instar de ses partenaires, Fred a affiché ses limites sur la scène européenne lors de la double confrontation face à l'AS Rome. Certes, l'international brésilien n'a eu que peu de bons ballons à exploiter. Mais son comportement sur le terrain fut...

©2006 20 minutes

— 

A l'instar de ses partenaires, Fred a affiché ses limites sur la scène européenne lors de la double confrontation face à l'AS Rome. Certes, l'international brésilien n'a eu que peu de bons ballons à exploiter. Mais son comportement sur le terrain fut loin d'être irréprochable. Il a même offert une image détestable en réclamant sans cesse des fautes à un corps arbitral qui aurait pu le sanctionner sévèrement après le coup de coude infligé au défenseur roumain Cristian Chivu, victime d'une fracture du nez.A l'avenir, Fred devra apprendre à maîtriser ses nerfs, mais surtout se montrer plus efficace en attaque afin de justifier les 15 millions d'euros déboursés par l'OL en août 2005. Son ratio buts/matchs joués en Ligue des champions (4 sur 14 soit 0,28) est en effet l'un des moins élevés parmi les grands attaquants du continent : Eto'o affiche une moyenne de 0,43 but par rencontre, Henry à 0,49, Drogba à 0,50, Schevchenko à 0,57, Adriano à 0,69 et Van Nistelrooy à 0,76.

Stéphane Marteau