Eric Cubilier: «Je ne vois pas ce club en L2»

FOOTBALL Entretien avec le latéral droit du FC Nantes

©2006 20 minutes

— 

Eric Cubilier

Latéral droit du FC Nantes.

Absent depuis Noël en raison d’une grosse entorse à la cheville, vous devez être très heureux de retrouver les terrains d’entraînement…

Ça fait un moment que j'attendais ça. Là, je me sens revivre. Quand tu es blessé, tu ne te sens pas concerné par la vie du groupe.

Le FC Nantes est actuellement 19e de L1. Imagines-tu le club relégué en L2 ?

Je ne vois pas ce club en L2. Ça  fait  44 ans qu'il est dans l'élite. Je ne veux pas faire partie de l'équipe qui va descendre. Je donnerai tout, par respect pour les supporteurs, les salariés et les entraîneurs qui ont été virés par notre faute !

Samedi soir, vous recevez Nancy (28e journée de L1), à la Beaujoire, 20 h. Vos coéquipiers évoquent «une peur» de jouer à domicile…

Mais ce n'est pas de la peur. Il faut arrêter avec ça. Moi, je n'y crois pas. Quand tu loupes une passe, c'est un manque de concentration et peut-être un manque de qualité aussi !

Comment jugez-vous le nouveau duo d’entraîneur Michel Der Zakarian-Japhet N’Doram, qui a remplacé Georges Eo début février ?

C'est différent. Prenons les séances vidéo par exemple. Michel, lui, il a l'esprit critique. L'équipe a gagné à Sochaux [1-2] le week-end dernier, mais il souligne toujours des choses qui ne vont pas. Il est exigeant avec lui, c'est normal qu'il le soit avec nous. Avant, quel que soit le résultat, c'était toujours bien !

Au regard des entraînements, on a l’impression que vous travaillez des gestes basiques…

Tu vas dans tous les clubs, tout le monde fait ça. Pourquoi à Nantes on ne le faisait plus ? J'ai fait ça au PSG avec Vahid Halihodzic. Il le faisait faire à Pauleta et Fiorèse. Et personne ne disait rien. Ça te fait chier de faire des contrôle-passes. Pourtant, c'est la base du football !

Recueilli par David Phelippeau