L'OL se réveille avec la gueule de bois

©2006 20 minutes

— 

A Lyon, la désillusion est à la hauteur des grandes espérances que le champion de France avait suscité. Absent des quarts de finale de la Ligue des champions pour la première fois en quatre ans, l'Olympique Lyonnais a la gueule de bois. « On s'est incliné contre plus fort que nous, c'est la loi. Il faut remettre la machine en marche dès dimanche contre l'OM en Championnat », a déjà anticipé Jean-Michel Aulas.Les joueurs ne sont pas tous dans le même état d'esprit que leur président, comme en témoigne la désolation de Juninho. « C'était un des objectifs de notre saison. C'est une désillusion. On aurait pu aller loin, mais on est une équipe moins régulière qu'avant », a regretté le milieu de terrain brésilien, très fataliste sur son avenir à Lyon. « J'ai eu beaucoup de très bons moments ici. J'espère que notre défaite va servir d'exemple aux jeunes qui vont avoir un jour l'occasion de gagner la Ligue des champions. Maintenant, on va essayer de faire le doublé championnat-Coupe de la Ligue, ce que le club n'a jamais fait. Pour moi, personnellement, la fin de saison risque d'être difficile. »Le ressort s'est-il cassé chez les joueurs et l'entraîneur ? Gérard Houllier, à qui il reste encore une année de contrat, n'a en tout cas pas l'intention de quitter le navire. « Je n'envisage pas du tout de quitter le club sauf si l'on me met dehors. Je veux retenter ma chance ici la saison prochaine », a expliqué hier le technicien lyonnais, qui a par ailleurs qualifié de « bidon » les rumeurs l'envoyant « au Bayern, en Australie ou à la DTN ». Gaël Anger