Fernando Cavenaghi: «Je me sens prêt à jouer et à marquer»

FOOTBALL Entretien avec l'attaquant argentin des Girondins

©2006 20 minutes

— 

Fernando Cavenaghi

Attaquant argentin des Girondins.

Vous êtes arrivé à Bordeaux en étant loin de votre forme optimale, avec quelques kilos superflus. Avez-vous retrouvé votre condition physique ?

Je suis prêt physiquement et mentalement. Quand je suis arrivé à Bordeaux, je venais de prendre deux mois de vacances. Depuis que je suis ici, je fais une bonne préparation pour être apte à jouer le jour où le coach fera appel à moi.

Dès samedi soir contre Sochaux ?

Pourquoi pas ? En tout cas, je l'espère. Je me sens prêt à jouer et à marquer.

Que retirez-vous de votre séjour au Spartak Moscou de 2004 à 2006 ?

C'est une expérience positive, avec du bon et du moins bon. J'ai joué en Ligue des champions et évolué dans l'une des meilleures équipes de Russie. Je n'ai pas perdu mon temps. Cela ne s'est pas déroulé comme je l'aurais voulu, mais je savais que cela ne serait pas facile.

Savez-vous ce que Ricardo, votre nouveau coach, attend de vous ?

Je connais ma mission. Il attend que je marque des buts et moi, j'attends l'occasion de montrer ce que je sais faire.

Jusqu’à présent, vous n’avez joué que quarante minutes en L 1. Que retenez-vous de vos débuts ?

Le marquage des défenseurs est très serré et c'est à moi de trouver la bonne solution pour essayer de faire la différence. C'est un peu la même chose en Russie, alors qu'en Argentine, les équipes jouent souvent avec un avant-centre et deux ailiers.

Recueilli par Félix Chiocca