Robert Louis-Dreyfus et Kachkar snobent la Ligue

— 

Le processus de vente de l'Olympique de Marseille par Robert Louis-Dreyfus à Jack Kachkar a connu jeudi une avancée décisive après l'annonce par l'homme d'affaires canadien de "l'accord définitif" de cession, partiellement nuancée par un porte-parole de "RLD".
Le processus de vente de l'Olympique de Marseille par Robert Louis-Dreyfus à Jack Kachkar a connu jeudi une avancée décisive après l'annonce par l'homme d'affaires canadien de "l'accord définitif" de cession, partiellement nuancée par un porte-parole de "RLD". — Pascal Pavani AFP/Archives

Le cache-cache de Kachkar. Après s'être vu propriétaire de l'OM avant l'heure, l'homme d'affaire canadien a fait faux-bond mercredi à la DNCG. La Direction nationale de contrôle de gestion a repoussé «à une date ultérieure» l'examen du dossier de la reprise de l'Olympique de Marseille, en l'absence du repreneur désigné et de Robert Louis-Dreyfus, l'actuel propriétaire. Le but de l'audition était de «pouvoir contrôler les conditions juridiques et financières du projet de reprise», selon les termes du président de la commission.

Kachkar «désireux de présenter son business plan le plus rapidement possible»

Seuls deux représentants de Jack Kachkar et la contrôleuse de gestion de l'OM, Séverine Grandemange, se sont présentés mercredi matin au siège de la Ligue à Paris. Un porte-parole de Kachkar avait indiqué mardi que celui-ci ne pourrait pas se rendre à l'audition pour cause de rendez-vous d'affaires aux Etats-Unis, prévu bien avant la convocation devant la DNCG. «Mais M. Kachkar est désireux d'expliquer ses projets et de présenter son business plan devant cette instance le plus rapidement possible», avait-il expliqué. L'actionnaire principal, Robert Louis-Dreyfus, avait, de son côté, estimé avoir déjà apporté des garanties pour la fin de la saison en cours.