Le staff technique du FC Nantes accusé de racisme par erreur en Roumanie

INSOLITE Un tweet rédigé sur le ton de l'humour par le compte parodique de Willy Grondin, l’entraîneur des gardiens de but nantais, sur Banel Nicolita a déclenché un scandale dans les médias roumains...

David Phelippeau
— 
L'ancien milieu de terrain du FC Nantes Banel Nicolita
L'ancien milieu de terrain du FC Nantes Banel Nicolita — FABRICE ELSNER/20MINUTES

Il n’en revient toujours pas. Un étudiant nantais de 20 ans se retrouve au cœur d’une polémique en Roumanie. Son nom sur Twitter: Willy Ragondin. Ce jeune homme a créé il y a déjà quelques mois un compte parodique de Willy Grondin, l’entraîneur des gardiens de but du FC Nantes, avec la photo de ce dernier.

Le week-end dernier, il twitte sur le ton de l’humour (de potache sans doute) un message sur Banel Nicolita, milieu de terrain qui évoluait la saison dernière à Nantes. L’intéressé raconte: «J'ai vu passer samedi ou dimanche un lien Instagram vidéo avec un Roumain jouant de l'accordéon, ce qui excédait un homme en terrasse. Celui-ci lui a donné un coup de chaise. La vidéo dure une dizaine de seconde. Ensuite, j'ai vu que Banel Nicolita n'avait toujours pas de club alors que le mercato venait de fermer ses portes. J'ai donc posté un tweet «Des nouvelles de Banel Nicolita» accompagné du lien...»

La presse roumaine accuse de racisme le vrai Willy Grondin

Problème, le tweet est très mal passé en Roumanie. De nombreux médias là-bas ont alors crié au scandale et traité même le staff technique du FC Nantes de raciste, croyant que c’était le vrai Willy Grondin qui avait posté ce message… Le joueur a contacté le petit plaisantin ce jeudi matin pour lui demander des explications. 

«Je lui ai alors expliqué la «ligne directrice» de mon compte, à savoir humoristique et parodique, explique Willy Ragondin. Puis, le pourquoi de mon tweet (humour et montrer la bêtise de cet acte raciste). Je me suis excusé et lui ai demandé si cela l'avait blessé. Il a très bien accueilli ma réponse et nous avons échangé par la suite notamment sur Nantes et la suite de sa carrière. Je me suis fendu aussi d'un tweet de clarification et d'excuses (en roumain et en anglais) après quelques insultes reçues, que Banel Nicolita a relayé. J'ai fait cela notamment pour ne pas entacher l'image de Willy Grondin (le vrai) et pour expliquer aux Roumains ma démarche.»

 

 

Nicolita comprend le quiproquo et y met fin

Contacté, l’entraîneur des gardiens du FC Nantes, pas du tout présent sur les réseaux sociaux, n’était pas au courant. «Tout ce que je sais c’est que je n’y suis pour rien, préfère en sourire Grondin. Et puis, moi, je viens de la Réunion. Il y a toutes les couleurs là-bas!» En début d’après-midi, Nicolita a posté ce tweet pour clore la polémique: «Willy Grondin, not Ragondin.»