Les Dogues dans l'enfer d'Old Trafford

©2006 20 minutes

— 

Wayne Rooney est furieux contre son coéquipier de l'équipe d'Angleterre de football Michael Owen (Newcastle) qui lui aurait présenté un bookmaker auquel l'attaquant de Manchester United devrait désormais 700.000 livres (environ un million d'euros), selon la presse anglaise de lundi.
Wayne Rooney est furieux contre son coéquipier de l'équipe d'Angleterre de football Michael Owen (Newcastle) qui lui aurait présenté un bookmaker auquel l'attaquant de Manchester United devrait désormais 700.000 livres (environ un million d'euros), selon la presse anglaise de lundi. — Paul Ellis AFP/Archives

Mission quasi impossible pour les Lillois, qui affrontent Manchester United à Old Trafford, ce soir, en 8e de finale retour.

.../...Suivez le match en direct «comme à la maison», à partir de 20h45 sur www.20minutes.fr.../...

En posant le pied Outre-Manche hier matin, les Nordistes savaient qu'une froide statistique allait leur coller aux crampons : dans la reine des compétitions européennes, seules 9 % des équipes s'étant inclinées 0-1 à l'aller se sont qualifiées.

Plus inquiétant, aucune formation française ne s'est imposée dans l'antre des Red Devils et le Losc n'a jamais atteint un quart de finale à l'échelle continentale.Pourtant, un secret espoir escorte les Dogues dans leur voyage au Nord de l'Angleterre.

Contentieux

«Il faut faire taire tout un stade et passer en quart», souffle le capitaine Grégory Tafforeau. Car du match aller, il y a quinze jours à Bollaert, les Nordistes ont gardé un goût de cendre dans la bouche. Le sentiment d'avoir plié sous le poids «de l'argent et de l'influence politique», dixit le président Michel Seydoux.

Le coup pas très franc de Ryan Giggs, les débordements des hooligans en tribune et les diatribes d'Alex Ferguson : autant de faits que les Nordistes n'ont pas digéré. Mais Claude Puel l'a promis : «On ne jouera pas sur la revanche, parce que ce n'est pas un sentiment qui fait gagner des matchs.»