PSG: Pour Nasser Al-Khelaïfi, «le fair-play financier n'est pas juste»

FOOTBALL Dans une interview au Parisien, le président du PSG regrette le nouveau règlement de l'UEFA...

Antoine Maes

— 

Le président du PSG Nasser al-Khelaïfi en juillet 2013.
Le président du PSG Nasser al-Khelaïfi en juillet 2013. — WARTNER/20 MINUTES/SIPA

Pas content, Nasser Al-Khelaïfi. Au lendemain de la fin du marché des transferts, le président parisien a fait un bilan du mercato. Une période finalement moins spectaculaire que prévu au PSG, qui n'a recruté «que» Serge Aurier et David Luiz. La raison? Le fair-play financier, selon le dirigeant parisien.

Dans une interview à paraitre mercredi dans Le Parisien, il s'en prend violemment à cette règle qui briderait son ambition: «Je ne sais pas si Michel Platini veut tuer le football français mais le fair-play financier n'est pas juste. Il est même difficile de le comprendre. Les grands clubs restent grands et les petits restent petits. On respecte ces règles mais on souhaite discuter avec l'UEFA en octobre pour essayer de faire changer un peu les règles. Sinon les investisseurs ne viendront plus dans le foot, ils iront dans d'autres sports comme la Formule 1.»