Pour le Losc, en mars ça repart

FOOTBALL Adieu déboires de février. Après un tunnel d'un mois sans victoire, le Losc a retrouvé la lumière samedi, lors de la 27e journée de L1. Un succès 4-0 face à des Troyens pâlichons : il flottait au Stadium Nord un parfum de résurrection. Le revenant St...

©2006 20 minutes

— 

Adieu déboires de février. Après un tunnel d'un mois sans victoire, le Losc a retrouvé la lumière samedi, lors de la 27e journée de L1. Un succès 4-0 face à des Troyens pâlichons : il flottait au Stadium Nord un parfum de résurrection. Le revenant Stéphane Dumont, auteur d'un doublé (18e et 46e) en est la plus lumineuse incarnation : « On a été appliqués, solidaires, se réjouit le milieu de terrain lillois, titulaire seulement pour la huitième fois de la saison. On n'a rien lâché pour ne surtout pas prendre de buts. Nos vertus sont toujours là. »Supérieurs physiquement, les Dogues ont posé avec sérieux les bases de leur récital offensif. Les individualités n'ont eu qu'à apporter l'étincelle : Kader Keita a ainsi revêtu ses habits de feu follet. Buteur aux 15e et 34e minutes, l'Ivoirien n'avait plus marqué en L1 depuis près de trois mois. Grâce à ce large succès, le Losc revient à sixlongueurs du voisin lensois, deuxième au classement. « Le groupe avait besoin d'un tel match, avec de la réussite, confie l'entraîneur Claude Puel. On était prêt à s'arracher. Il est important d'être récompensé pour repartir de l'avant. » Le scénario idéal avant d'aller mercredi à Manchester, en 8e de finale retour de la Ligue des champions. « On a l'occasion de faire taire un stade entier, annonce Grégory Tafforeau, le capitaine d'un Losc battu 1-0 à l'aller. Avec nos armes, on peut faire l'exploit. » Après les frimas de l'hiver, le printemps lillois autorise les espoirs les plus fous.

Anthony Clément