Un essai pas transformé

©2006 20 minutes

— 

Présenté par le président de la Fédération, Bernard Lapasset, comme le « sixième match officieux » du Tournoi des VI Nations, la rencontre entre les Barbarians Français et l'Argentine a tourné court, samedi à Biarritz (14-28). Le XV de France bis, avec 12 des 40 joueurs retenus pour le Tournoi, n'a pas existé face aux Pumas. Notamment en mêlée, où Jean-Baptiste Poux, Benoît August et Laurent Emmanuelli ont raté une belle occasion de convaincre les sélectionneurs.« Personne n'a perdu de points sur ce match, l'équipe de France n'est pas figée en vue de la Coupe du monde », a indiqué le manager Jo Maso. « Aucun joueur ne m'a tapé dans l'oeil », a tout de même rétorqué Bernard Laporte. Pas même Elvis Vermeulen, l'un des plus méritants face aux Argentins. Le troisième ligne clermontois, à qui les sélectionneurs ont préféré Sébastien Chabal, ne figure pas dans le groupe des 22 appelés à défier l'Angleterre, dimanche prochain à Twickenham. Tous les cadres, hormis Sylvain Marconnet (lire ci-contre), seront au rendez-vous du « Crunch ».