Gagner, la règle contre Troyes

FOOTBALL L'histoire sans fin. Demain, le Losc recevra Troyes, lors de la 27e journée de Ligue 1. Une rencontre capitale pour des Nordistes qui ont su tresser toutes sortes de série noire : trois défaites consécutives en Championnat, quatre matchs de suite en ...

©2006 20 minutes

— 

L'histoire sans fin. Demain, le Losc recevra Troyes, lors de la 27e journée de Ligue 1. Une rencontre capitale pour des Nordistes qui ont su tresser toutes sortes de série noire : trois défaites consécutives en Championnat, quatre matchs de suite en encaissant un but dans les dernières secondes et aucune victoire à domicile depuis la fin janvier. « Dans ce contexte, c'est presque anormal qu'on soit resté si longtemps sur le podium », remarque Grégory Tafforeau, le capitaine. Aujourd'hui, les Dogues sont 6es avec 39 points. L'an passé, à la même époque, ils occupaient la 4e place, avec 41 points. « Rien n'est joué, il reste encore douze matchs. L'important, c'est d'être sur le podium au soir de la 38e journée », résume Matthieu Chalmé. Mais pour satisfaire le latéral droit lillois, il faudra montrer un autre visage qu'à Nice (1-0) ou à Toulouse (1-0).Toute cette semaine, Claude Puel s'est donc attaché à remonter les pendules. « On travaille beaucoup le côté psychologique, insiste le milieu offensif Ludovic Obraniak. Et on a aussi beaucoup bosser sur l'agressivité dans les deux surfaces. Passifs derrière, inactifs devant, les coéquipiers de Kader Keita lâchent dans les zones de vérité alors que d'un point de vue général, « le jeu reste cohérent », de l'aveu même de Puel. Les Dogues peuvent se rassurer en constatant que loin de l'Aube, Troyes (actuel 15e du classement) fait peine à voir, avec seulement 7 buts inscrits pour 19 encaissés. Seul Valenciennes a fait pire jusqu'à présent.

Antoine Maes