Les incidents de Séville inquiètent l'Espagne

©2006 20 minutes

— 

Juande Ramos est sorti de l'hôpital hier matin. La veille, lors du chaud derby sévillan en Coupe d'Espagne, l'entraîneur du FC Séville s'était écroulé près de son banc en début de seconde période. Ramos était victime d'un traumatisme crânien après avoir été touché par une bouteille en plastique pleine lancée depuis les tribunes.Hier, l'Espagne était sous le choc, même si le derby andalou est régulièrement à l'origine de graves débordements. En 1999, un couteau avait été lancé pendant le match sur un joueur du Betis. Deux ans plus tard, le gardien du Betis avait échappé de peu à l'agression par un supporteur adverse entré sur la pelouse. « C'est une honte pour les dirigeants des deux clubs qui ont jeté de l'huile sur le feu avant le match », a condamné Jaime Lissavetzky, le ministre des Sports espagnol. Manuel Luiz de Lopera, président du Betis Séville, avait notamment déclaré « vouloir banir à vie de son stade Jose Maria del Nido », le président du FC Séville. « Nous devons comprendre que nos mots ont un impact important », a souligné Ramos à sa sortie de l'hôpital. Gaël Anger