Un duel des bas-fonds

HANDBALL Confirmation attendue. Après son excellent nul à Nîmes (17-17) vendredi dernier, Toulouse accueille Villeurbanne, ce soir au grand palais des sports (20 h, tarif unique de 5 €). L'occasion pour les coéquipiers d'Anouar Ayed, 11es sur 14 après s...

©2006 20 minutes

— 

Confirmation attendue. Après son excellent nul à Nîmes (17-17) vendredi dernier, Toulouse accueille Villeurbanne, ce soir au grand palais des sports (20 h, tarif unique de 5 €). L'occasion pour les coéquipiers d'Anouar Ayed, 11es sur 14 après seize journées, de distancer définitivement la lanterne rouge.« Si on gagne ce soir, on met Villeurbanne à cinq points, sans compter le goal-average particulier, qui correspondrait à un 6e point d'avance », calcule l'entraîneur Laurent Bezeau. Pour les Toulousains, l'objectif pour les dix derniers matchs de la saison est clair : éviter la 13e ou la 14e place, qui les condamnerait à la D2. « Si on arrive à passer sans encombre les obstacles que représentent Villeurbanne et Sélestat [le 10e, chez qui Toulouse se rendra le 10 mars], nous aurons accompli un grand pas », juge Bezeau, privé pour trois mois de l'arrière Rémi Calvel (blessé à une épaule). « Notre nul à Nîmes a permis de retrouver de la confiance, poursuit-il. Il faut enfin arrêter d'avoir peur ! »

N. S.