Lyon: Robert Duverne allume Jean-Michel Aulas et Yoann Gourcuff

FOOTBALL Evincé en mai, l'ancien préparateur physique de l'OL se lâche...

N.C.
— 
Robert Duverne a été le préparateur physique de l'Olympique lyonnais durant dix-neuf saisons.
Robert Duverne a été le préparateur physique de l'Olympique lyonnais durant dix-neuf saisons. — FAYOLLE/SIPA

Quand Robert Duverne est fâché, il lance parfois des chronomètres. Mais celui qui était le préparateur physique de l’équipe de France en Afrique du Sud peut aussi lancer de belles piques. Evincé de Lyon en mai après dix-neuf ans (1991-1993, 1995-2009 et 2011-2014) de bons et loyaux services, il égratigne ainsi sévèrement Jean-Michel Aulas et Yoann Gourcuff dans France Football paru ce mardi.

Pas inquiet lors de l’arrivée d’Hubert Fournier sur le banc - «Je me disais que j’avais des chances de rester au club. J’avais travaillé avec Hubert quand il avait été joueur à l’OL»- Robert Duverne déchante lorsque le nouvel entraîneur lui fait savoir qu’il arrive avec son propre préparateur physique… qui n’est même pas celui avec qui il travaillait à Reims. «Je n’ai plus du tout compris. (…) J’espère que ce n’est pas l’humain qui l’a emporté», dit-il, avant de tailler le président Aulas en pièces: «S’il pensait que je l’aimais, c’est qu’il n’est pas intelligent».

«Ils écoutent les gens qui disent ce qu’ils ont envie d’entendre»

Autre problème, les blessures récurrentes des joueurs la saison dernière. Robert Duverne se défend d’en être à l’origine et passe à l’attaque sur le cas Yoann Gourcuff. Blessé une bonne douzaine de fois depuis son arrivée dans le Rhône, en 2010, l’ancien Bordelais est un casse-tête permanent. «Son truc à lui, c’est ce qu’il ressent et ce que lui a envie de faire. Il a toujours eu des conseils qu’il appliquait. Mais j’aurais aimé que ce soit peut-être un peu plus les miens, regrette-t-il. On ne sait pas qui il écoute»

Au moins, selon Duverne, les deux hommes ont un point commun: «Ils écoutent les gens qui disent ce qu’ils ont envie d’entendre».