Primes du Tour de France: Les caisses sont pleines pour Astana et AG2R

CYCLISME Les sommes récoltées par chaque équipe ont été dévoilées...

N.C.

— 

Vincenzo Nibali boit du champagne avec ses équipiers d'Astana pour fêter sa victoire sur le Tour de France, le 27 juillet 2014, à Paris.
Vincenzo Nibali boit du champagne avec ses équipiers d'Astana pour fêter sa victoire sur le Tour de France, le 27 juillet 2014, à Paris. — JEAN-PAUL PELISSIER / POOL / AFP

Après l’effort, le réconfort (matériel). Au lendemain de l’arrivée à Paris, ASO, organisateur du Tour de France, a dévoilé les primes touchées par les équipes au bout des trois semaines de course. Il s’agit du cumul de ce qu’a remporté chaque coureur, selon le barème défini avant la course. Tout est comptabilisé, du classement lors des étapes à celui dans les sprints intermédiaires ou au sommet des cols.

Plus de 500.000 euros pour le seul Nibali

Sans surprise, l’équipe Astana repart avec le plus gros chèque, à savoir 539.330 euros. A lui seul, Vincenzo Nibali a apporté 450.000 euros pour sa victoire finale, 32.000 pour ses quatre succès d’étape, 15.000 pour sa place de deuxième au classement du meilleur grimpeur et 6.650 pour ses 19 jours en jaune. Sans compter ses places d’honneur…

L’équipe AG2R La Mondiale tire également son épingle du jeu avec un chèque de 362.880 euros. Première au classement par équipe, avec une prime de 50.000 euros à la clé, elle a aussi bénéficié des bonnes performances de Jean-Christophe Péraud et Romain Bardet. Le premier a notamment remporté 200.000 euros pour sa 2e place au général et 3.500 euros pour avoir terminé 5e meilleur grimpeur. La FDJ complète le podium avec 151.720 euros, dont 120.000 euros pour la 3e place et le maillot de meilleur jeune remportés par Thibaut Pinot (100.000 + 20.000).
 

 

Il revient ensuite à chaque équipe de répartir cette somme comme elle le souhaite. La plupart du temps, les gains sont divisés en dix parts, une par coureur plus une pour le staff. Il peut aussi arriver que le vainqueur du Tour laisse la sienne pour remercier ses équipiers.