L’essentiel du Mondial: L’Argentine bénit son gardien «Santo Romero»… Robben console son fiston…

FOOTBALL Insolite, reportage, infos, ne ratez rien de la Coupe du monde...

Antoine Maes

— 

Lionel Messi au contrôle anti-dopage après la qualification de l'Argentine en finale de la Coupe du monde, le 9 juillet 2014, à Sao Paulo.
Lionel Messi au contrôle anti-dopage après la qualification de l'Argentine en finale de la Coupe du monde, le 9 juillet 2014, à Sao Paulo. — Capture d'écran 20 Minutes

Ce sera votre pense-bête. Chaque matin, 20 Minutes vous propose de partir du bon pied en faisant pour vous sa petite revue de presse. Ce qui s’est passé pendant que vous dormiez, ce qui va se passer pendant que vous serez au boulot, voilà de quoi attaquer la conversation avec les collègues dès le petit matin.

Le héros de la nuit: Sergio Romero, du banc de Monaco à héros du Mondial

Il l’avoue lui-même, c’était «la pire saison de sa carrière». Remplaçant à l’AS Monaco, Sergio Romero est le nouveau chouchou de l’Argentine, après avoir arrêté deux tirs au but néerlandais lors de la dernière demi-finale du Mondial. Ironie de l’histoire: c’est Louis Van Gaal qui l’a recruté pour son premier club européen, à Alkmaar.

La scène choupi de la nuit: Papa Arjen console baby Robben

Pas facile la vie de fils de star du foot. Surtout quand votre géniteur perd. C’est le cas du petit Luka, 6 ans, victime d’une immense crise de larmes après la défaite des copains de papa. Vous noterez que lui ne simule pas.

Le coup de gueule de la nuit: Van Gaal n’a pas envie de jouer le match de classement

Fidèle à lui-même, Louis Van Gaal a poussé une petite gueulante après la défaite des Pays-Bas. Pour lui, jouer le match de classement contre le Brésil samedi, c’est une hérésie, et il le dit «depuis 10 ans». «Le pire, c’est de finir en perdant deux fois de suite. Vous faites un tournoi superbe et vous rentrez chez vous avec deux défaites? Mais ça n’a rien à voir avec le foot. On ne devrait pas le jouer, parce que ça ne nous consolera pas de ne pas être champion.» Voilà voilà…

Le raté de la nuit: Lionel Messi n’a pas fait la fête

Ok, on ne l’a pas vu du match. Mais quand même. Pendant que ses petits camarades faisaient la fête, Lionel Messi était tout seul dans son coin. Pourquoi? Parce que la star du Barça était retenue au contrôle anti-dopage. Tant pis pour toi Leo.