Brésil-Allemagne: La presse allemande encense la Mannschaft

FOOTBALL Les hommes de Joachim Löw ont balayé la Seleçao (7-1)…

R.B. avec AFP

— 

Les Allemands après leur démonstration contre le Brésil le 8 juillet 2014.
Les Allemands après leur démonstration contre le Brésil le 8 juillet 2014. — Matthias Schrader/AP/SIPA

La presse allemande a salué de manière dithyrambique la demi-finale historique remportée par son équipe nationale face au Brésil (7-1), mardi dans le Mondial 2014.

«7:1 Il n'y a pas de mots !» titre en une le quotidien populaire Bild avec une photo de Kroos (qui a marqué deux fois) porté à bout de bras par Khedira.

«Le miracle de Belo Horizonte est déjà légendaire»

Et de consacrer quasiment une page par but, photo à l'appui: 1:0 Müller, 2:0 Klose, 3:0 Kroos et 4:0 Kroos (pour chacun de ses deux buts, une demi-page), 5:0 Khedira, 6:0 et 7:0 Schürrle (les deux sur une page).

Le but des Brésiliens n'est pas montré par le journal le plus lu du pays, qui est le seul à avoir réussi à mettre dans son édition papier les résultats du match tombé tard dans la nuit. Dans ses pages berlinoises, des photos de fans peinturlurés noir, rouge, or, exhultant à l'annonce de chacun des buts.

«L'Argentine, les Pays-Bas? Peu importe! L'Allemagne est le favori!», s'enthousiasme le journal Die Welt sur son site, en parlant des deux équipes qui s'affrontent dans la seconde demi-finale, mercredi à Sao Paulo.

«Le miracle de Belo Horizonte est déjà légendaire», s'exclame aussi ce média basé à Berlin.

«La septième merveille du football»

«Dans l'ivresse vers Rio», titre le quotidien Süddeutsche Zeitung avec une photo du milieu bavarois Bastian Schweinsteiger.

«Le revoilà, le hourra-football, souligne pour sa part le Spiegel sur son site. L'équipe nationale allemande a joué de manière grisante en battant le Brésil 7-1, les records pleuvent, les rêves du pays hôte se diluent dans les larmes.»

«La 7e merveille du football!», titre le site du très sérieux Frankfuter Allgemeine Zeitung, sous une photo présentant le milieu Toni Kroos, auteur d'un doublé, et Miroslav Klose.