Coupe du monde 2014: L'Espagne éliminée, la presse nationale en deuil

FOOTBALL Photos et titres de choc ce matin dans la presse espagnole...

N.C.

— 

La Une du journal Marca du 19 juin 2014, après l'élimination au premier tour de la Coupe du monde de l'Espagne.
La Une du journal Marca du 19 juin 2014, après l'élimination au premier tour de la Coupe du monde de l'Espagne. — capture d'écran 20 minutes

L’onde de choc est énorme. Habituée à tout gagner depuis 2008, l’Espagne est éliminée de la Coupe du monde dès la phase de poule après sa défaite mercredi soir contre le Chili (2-0), et se réveille ce jeudi matin avec une sacrée gueule de bois. Une fin de cycle est toujours rude à encaisser, et les unes des journaux espagnols sont remplies de photos de joueurs têtes basses, sonnés.

«The end», titre ainsi Marca, qui s’est mis à l’anglais pour l’occasion. La génération dorée Casillas-Xavi-Iniesta, pour ne citer qu’eux, a connu une fin «lamentable» et va désormais passer la main après avoir raflé une Coupe du monde et deux Championnats d’Europe.

 

Ces succès passés, qu’il ne faut pas oublier, se trouvent justement en bonne place en première page d’As. «Fue bonito mientras duro», titre le journal. Comprenez «Ce fut bon le temps que ça a duré», avec des photos des sacres de 2008, 2010 et 2012.

 

Pour El Mundo, la sélection a subi un «fracaso (un échec) Mundial». Elle est sortie «por la puerta de atras», selon la version sport du quotidien, qui titre lui «Abdican», en référence au Roi qui a officiellement quitté son trône le même jour. Quant au journal El Pais, il a préféré la référence au Titanic. La luxueuse croisière, qui a tout de même duré six ans, s’arrête là pour les joueurs de la Roja.