Ligue 1: Willy Sagnol assure qu’à Bordeaux, «il y aura des buts»

FOOTBALL Le nouvel entraîneur des Girondins, qui a été officiellement présenté à la presse ce mardi au Haillan, assure être un coach porté vers l’offensive…

A Bordeaux, Marc Nouaux

— 

Le Haillan, le 10 juin 2014 - Willy Sagnol, nouvel entraÓneur de Bordeaux, prÈsentÈ par Jean-Louis Triaud
Le Haillan, le 10 juin 2014 - Willy Sagnol, nouvel entraÓneur de Bordeaux, prÈsentÈ par Jean-Louis Triaud — Marc Nouaux / 20 Minutes

«Bordeaux est un choix cohérent.» Willy Sagnol, 37 ans, nouveau coach des Girondins, a pris quelques minutes dans le but d’expliquer les raisons de sa signature à Bordeaux pour démarrer sa carrière d’entraîneur en club. L’ancien latéral droit de Saint-Etienne, Monaco et du Bayern Munich en a surtout profité pour évoquer les ambitions qu’il nourrit pour la saison à venir.

L’objectif de classement. «Le président ne m’a fixé aucun objectif en termes de classement. J’ai toujours été connu pour avoir beaucoup d’ambitions, donc j’en ai pour les Girondins. Les ambitions, ce sont des mots, on peut y adjoindre des objectifs. Bordeaux a terminé septième, avec le septième budget. En venant, j’ai forcément envie de faire mieux que ce qui a été fait jusqu’à présent. Le club a fini septième malgré une deuxième partie de championnat difficile, cela veut dire qu’il y a du talent, du potentiel. Il y a aussi une belle génération qui a gagné la Coupe Gambardella [en mai 2013] et va arriver petit à petit… Plus le renfort de quelques joueurs, on va avoir de quoi monter une équipe très intéressante pour faire de très bonnes choses.»

Le projet de jeu. «Une équipe est toujours à l’image de son entraîneur. Si je vous dis que j’ai envie de jouer à neuf défenseurs, vous ne me croirez pas, si je vous dis que l’on va marquer six buts à tous les matchs, vous ne me croirez pas non plus. Moi, je suis plus proche d’un jeu offensif assez large. Je pars du principe que pour marquer des buts, il faut accepter d’en prendre aussi. Bordeaux a besoin de beaucoup de monde dans le stade, de spectacle. Les gens viennent au stade pour voir des buts, c’est une garantie que l’on peut donner. Oui, il y aura des buts. Si j’ai été influencé par mon passage en Allemagne? Au Bayern, on m’a fait comprendre que pour avoir de grandes performances, il faut éprouver beaucoup de plaisir. Et pour éprouver du plaisir sur un terrain, il faut jouer, avoir le ballon, s’amuser avec, c’est ce que je vais essayer de faire avec les Girondins.»

Le recrutement. «Au vu des départs, il y aura forcément un défenseur central mais pas que… L’objectif, c’est de faire connaissance de manière approfondie avec tout le groupe. Je verrai tous les joueurs professionnels qui sont sous contrat à la reprise. Le travail [d’observation] a déjà été fait. Des cibles ont déjà été identifiées. C’est une année spéciale avec la Coupe du monde, il y a un marché qui bouge peu.»