Coupe du monde 2014: Les réservistes sont partis de Clairefontaine

FOOTBALL Les Bleus ne sont plus que 21…

B.V. à Clairefontaine

— 

Rémy Cabella à l'entraînement, à Clairefontaine, en mai 2014
Rémy Cabella à l'entraînement, à Clairefontaine, en mai 2014 — J.E.E/SIPA

Ils connaissaient tous la règle du jeu. Une semaine d’entraînement et de vie avec le groupe, puis ciao. Les six réservistes de Didier Deschamps ont quitté le château de Clairefontaine, ce mercredi, vers 14h50. «Ils sont effectivement partis, raconte le sélectionneur en conférence de presse. Même si c’était programmé, c’est le moment le plus désagréable et ça l’est d’autant plus qu’ils ont tout fait, dans la qualité de leur travail et l’état d’esprit du groupe. Ce n’était pas la meilleure place mais il était indispensable qu’ils soient là.»

Sans adieux déchirants ni hélicoptères, leur départ a malgré tout, forcément, chagriné le groupe. «C’est un peu délicat de les voir partir, confirme le latéral Mathieu Debuchy. Ils se sont bien intégrés, ont été professionnels jusqu’au bout et ont beaucoup apporté durant ces dix jours.» Ce que le capitaine, Hugo Lloris, n’a pas manqué de leur dire au moment des adieux. «Hugo leur a dit qu’on était très contents, et il fallait le souligner, rapporte Mathieu Valbuena. Ils ont eu une attitude exemplaire, et c’est pour ça qu’on a un peu un goût amer…»

Renvoyés vers leur club, Gonalons, Schneiderlin, Lacazette, Cabella, Trémoulinas et Perrin n’ont pas reçu de feuille de route particulière pour se maintenir en forme. «Ils ne seront pas concernés durant les séances mais ils doivent se tenir à disposition», explique malgré tout Deschamps. On sait jamais, une Stéphane Ruffier est vite arrivée...