France-Norvège: Auteur de trois passes décisives, Valbuena estime «monter en puissance»

FOOTBALL Le Marseillais a été le meilleur Français du match amical contre la Norvège, à deux semaines du Mondial 2014…

Propos recueillis par B.V, au Stade de France

— 

Valbuena lors de la victoire de la France face à la Norvège 4-0, le 27 mai 2014.
Valbuena lors de la victoire de la France face à la Norvège 4-0, le 27 mai 2014. — PHOTO / FRANCK FIFE

Avec les Bleus, Mathieu Valbuena n’a jamais vraiment eu de chance. Pourtant excellent à chacune de ses apparitions, il a toujours été considéré comme un remplaçant au moment des grandes compétitions. Alors avant le Brésil, l’ailier de l’OM a préféré s’assurer un statut de titulaire à la Coupe du monde, en donnant trois passes décisives lors de la victoire 4-0 face à la Norvège. Costaud.

Que retenez-vous de cette rencontre?
Ca fait du bien sur un plan individuel parce que je suis décisif et sur un plan collectif aussi. Gagner 4-0 sans prendre de but, c'est intéressant. Dans le jeu, tout n'est pas parfait mais c'est une belle soirée. 

Sentez-vous l’équipe encore limitée physiquement?
J'espère qu’on va monter en puissance. On va tout faire pour continuer sur cette dynamique. Il faut garder ce niveau. Les matchs de préparation, c’est important, mais ce qui compte c’est le 15 juin. Il faut vite passer à autre chose. On a des choses à peaufiner. Le groupe a montré de bonnes choses dans l'état d'esprit. Tout n'est pas parfait mais il faut avoir cet état d'esprit. Il faut entretenir la flamme. On peut le voir dans les tribunes. Nos supporters sont là et il y a beaucoup plus d'enthousiasme qu'avant. 

D’un point de vue personnel, vous avez donné trois passes décisives ce soir…
Je monte en puissance même si je peux encore faire mieux. J'essaie de me montrer le plus décisif. Le plus performant possible. J'ai la confiance d'un coach et j'essaie de le lui rendre. Franck et Patrice sont beaucoup plus expérimentés, je ne peux pas dire que je suis un taulier. Je reste à ma place et je continue avec humilité.

Avec Antoine Griezmann et Olivier Giroud, votre entente a bien fonctionné devant…
On a pris beaucoup de plaisir. Avec Antoine qui aime jouer dans les pieds, qui est intelligent dans ses déplacements dans ses déviations et Olivier qui va donner les ballons en remiseur. Ce sont deux profils différents.