Le championnat italien endeuillé par la mort d'un policier

©2006 20 minutes

— 

Les stades de Serie A sont restés vides, hier. Deux jours après la mort d'un policier lors de violents incidents entre supporteurs de Catane et Palerme, le football italien reste sous le choc. Selon La Gazzetta dello Sport, ses dirigeants devraient instaurer une trêve de deux semaines suivie de deux journées de Championnat à huis clos. « J'aimerais qu'on ne reparte pas tant que l'on n'aura pas isolé ces enragés », a déclaré Luca Pancalli. Le commissaire extraordinaire de la fédération (FIGC) a en outre précisé que les décisions prises en concertation avec le gouvernement attendront les funérailles du policier, qui aurait reçu une pierre avant de succomber à une hémorragie. Ce drame était malheureusement prévisible au regard du récent regain de violence en Italie, en France et dans d'autres pays européens, débordés par la vague de hooliganisme. Selon des sources policières, vingt-neuf supporteurs de Catane, dont neuf mineurs, ont été interpellés.