La SIG gagne, mais perd Cooper

BASKET Une victoire qui coûte cher. Le 12e succès des Strasbourgeois en 20 matchs de Pro A, samedi soir au Rhenus Sport face au promu bisontin (69-66), ne saurait faire oublier la terrible blessure de Lonnie Cooper. Le meneur américain a été victim...

©2006 20 minutes

— 

Une victoire qui coûte cher. Le 12e succès des Strasbourgeois en 20 matchs de Pro A, samedi soir au Rhenus Sport face au promu bisontin (69-66), ne saurait faire oublier la terrible blessure de Lonnie Cooper. Le meneur américain a été victime, sur une mauvaise réception, d'une rupture des ligaments croisés du genou gauche. Indisponible six mois, sa saison est terminée. « C'est vraiment dommage, car il avait fourni beaucoup d'efforts pour redresser la barre après des débuts difficiles », regrette le directeur sportif Jérôme Rosenstiehl.

Le coup est rude pour le joueur, mais aussi pour la SIG, qui va mener sans son leader trois compétitions de front dans les deux semaines à venir : Semaine des As, 8e de finale retour de Coupe Uleb puis Championnat, où les Alsaciens (4es) restent sur huit succès en neuf matchs. « Il faut maintenir le cap, lance Jérôme Rosenstiehl. On espère que l'équipe saura faire sans lui à très court terme. Pour la fin de saison, on va recruter un joker médical. Mais on n'a pas l'embarras du choix, d'autant que Le Mans et Besançon cherchent eux aussi un meneur. »

J. S.