Football: Lens arrache le podium

©2006 20 minutes

— 

Les Lensois, menés 3-0 dimanche soir à la pause par des Stéphanois efficaces, ont tout de même sauvé un point grâce à un final renversant qui les a vu revenir à 3-3 dans les toutes dernières minutes. Mais ils abandonnent néanmoins la 2e place à Lille.
Les Lensois, menés 3-0 dimanche soir à la pause par des Stéphanois efficaces, ont tout de même sauvé un point grâce à un final renversant qui les a vu revenir à 3-3 dans les toutes dernières minutes. Mais ils abandonnent néanmoins la 2e place à Lille. — Philippe Huguen AFP

Malgré le nul concédé samedi face à Nice (1-1), la place de leader de l'Olympique Lyonnais est encore loin d'être contestée par ses rivaux. Le champion de France, qui n'a pris que 2 points sur ses quatre derniers matchs, voit à chaque fois son dauphin chuter. Après Lens, défait à Lorient mercredi, Marseille est tombé de sa 2e place au Mans (2-0), samedi. « Peut-être que nous nous voyions un peu trop beaux. Mais il n'y a pas de raisons d'être trop inquiet », analysait le président olympien Pape Diouf. Cette baisse de régime des deux « Olympiques », avant leur choc en Coupe de France mercredi fait le bonheur de Lille, victorieux à Bordeaux (0-1) et nouveau dauphin devant Lens, auteur de l'exploit du week-end hier soir.

Mené 3-0 par Saint-Etienne, le Racing a arraché 1 point au terme d'un extraordinaire finish (3-3), avec deux buts dans les trois dernières minutes signés Coulibaly (89e) et Seydou Keita (91e). « J'aurais préféré que mes joueurs agissent au lieu de réagir. On ne peut pas se contenter de ça quand on vise le haut du tableau », témoignait l'entraîneur artésien Francis Gillot.

Si la lutte promet d'être ardue pour la Ligue des champions, il devrait en être de même dans la course au maintien. Surpris par Lorient (0-2), Nantes est tombé dans la zone rouge, tandis que le PSG et Troyes y échappent pour 1 point. « Nous avons pris 4 points en janvier, c'est ce que nous espérions. Mais notre opération survie se poursuivra jusqu'au 30 mai », annonce le coach troyen Jean-Marc Furlan, dont l'équipe a quitté la zone de relégation pour la première fois depuis la 12e journée.

G. A et S. B.