Baskey: la SIG a manqué d'Elan pour réussir le grand huit

©2006 20 minutes

— 

Battu sur le fil hier après-midi par l'Elan Béarnais (89-85 a.p.) – une première en saison régulière depuis le 1er décembre 2003 –, la SIG n'a donc pas réussi la passe de huit succès consécutifs en Championnat. Cette 8e défaite en 19 journées de Pro A n'empêche pas Strasbourg de conserver sa 4e place à égalité avec Orléans et Le Mans. Mais le trio de tête (Nancy, Roanne et Chalon) compte désormais trois points d'avance.

Auteurs d'un match énorme, les hommes d'Eric Girard savent désormais qu'ils sont capables de rivaliser avec les meilleures équipes de France. « Les joueurs ont tout donné pendant 45 minutes, avec un état d'esprit irréprochable, analyse le directeur sportif Jérôme Rosenstiehl. On passe tout près de la victoire face à une équipe qui a un plus gros budget, un effectif plus complet et qui dispute l'Euroligue. C'est une très bonne performance. »

L'exploit était en effet dans les cordes des coéquipiers de l'intérieur Claude Marquis (20 points, 6 rebonds). Hier, ils n'ont jamais compté plus de huit longueurs de retard (48-40, 22e), prenant souvent les commandes (26-32, 14e ou 83-85 dans la prolongation), avant de baisser pavillon face à l'abattage du béarnais Ricardo Greer (16 points, 9 rebonds, 5 passes). Dommage.

J. S.