Football: le Racing avance sans convaincre

©2006 20 minutes

— 

Réaliste à défaut d'être brillant. Le groupe de Jean-Pierre Papin présente invariablement le même visage depuis le début de la saison. Vendredi soir, dans une Meinau frigorifiée, les Strasbourgeois n'ont pas failli à leur réputation en disposant dans la douleur de valeureux Chamois niortais (1-0), à l'occasion de la 22e journée de Ligue 2. Inoffensifs et en manque d'inspiration, les joueurs du Racing n'ont dû leur salut qu'à une tête du défenseur central Habib Bellaid, monté sur un coup franc de Renaud Cohade (56e). Le 14e but (sur un total de 27 en Championnat) inscrit par les Alsaciens sur phase arrêtée. « La victoire n'est peut-être pas très belle, avoue « JPP », mais les trois points sont importants pour la suite. Heureusement, nous sommes solides et efficaces sur coup de pieds arrêtés. Encore une fois, ça a fait la différence. »

Toujours invaincu à domicile, le club strasbourgeois profite de ce 9e succès sur ses terres pour consolider sa 3e place au classement. Battu à Reims (1-0), Dijon pointe désormais à cinq longueurs. Tout comme Le Havre, qui reçoit Guingamp ce soir. D'un point de vue comptable, les Alsaciens sont bien partis pour retrouver l'élite. Si l'on compare son bilan actuel avec celui de la saison 2001-02 – qui l'avait vu faire l'ascenseur –, le RCS compte seulement un point de retard après vingt-deux journées. Les deux prochains matchs, qui seront disputés face à des mal classés – déplacement à Guingamp (17e) puis réception de Tours (20e) – devraient lui permettre de respecter son tableau de marche de prétendant à la L1.

Jérôme Sillon

Dans la perspective de la saison prochaine, le Racing a mis à l'essai depuis jeudi l'attaquant marocain Mouhssine Yajour (21 ans). Peu utilisé au Raja Casablanca, il avait terminé meilleur réalisateur du Mondial juniors 2005 au Bénin (5 buts).