Football: les Canaris retrouvent la basse-cour

©2006 20 minutes

— 

Le FC Nantes ne passe pas à l'orange et se retrouve dans le rouge. Défaits (2-0) sur leur pelouse par Lorient (11e), samedi soir, à l'occasion de la 22e journée de L1, les Nantais (18es), déjà battus dans la semaine à Troyes (1-0), replongent dans la zone de relégation. Ils ne l'avaient plus squatté depuis le 16 décembre dernier et un match nul à domicile contre les Girondins de Bordeaux (0-0). « On ne va pas dire que tout va mal parce qu'on a enchaîné deux défaites ! », s'insurge le capitaine Mauro Cetto. D'ailleurs, son entraîneur Georges Eo s'ingénie même à trouver des motifs de satisfaction dans la prestation décousue de ses joueurs. « Les garçons ont fait un match solide », analysait-il sans vergogne, samedi soir. Hier matin, pourtant, après avoir visionné la rencontre, il en remettait une couche. « On a fait une très bonne prestation ! estimait-il. Sur le plan des occasions, on a eu trois ou quatre têtes à têtes. C'est très positif. C'est une bonne base de travail pour la suite ! »

Reste que les Canaris ont encaissé deux buts – un marqué par Gignac (22e) puis un autre par Abriel (54e) – et ont offert une nouvelle fois aux 30 000 spectateurs une partition très insuffisante pour la Ligue 1, notamment dans la construction du jeu. L'attaquant Dennis Oliech, placé bizarrement sur le côté droit, en est l'illustration parfaite. Face à Paris (1-1), le 11 novembre dernier, le Kenyan avait sombré déjà à ce poste. « Je me suis gouré », avait alors avoué le coach nantais. Samedi soir, le Kenyan n'a rien réussi au point de louper deux voire trois face-à-face avec le gardien lorientais. Eo s'est-il alors encore « gouré » ? « C'était mieux dans l'animation, répond-il. Il est capable de bien faire à ce poste. »

David Phelippeau

Nourdin Boukhari passera sa visite médicale aujourd'hui à l'AZ Alkmaar (D1 hollandaise), où il sera prêté pour six mois avec option d'achat. Les dirigeants nantais veulent recruter un joueur offensif (plutôt milieu droit). Ce ne sera pas Peggy Luyindula. « La piste est morte », assure l'agent du joueur. La venue de Fabrice Pancrate est aussi écartée. « Paris ne prêtera pas son joueur à un concurrent direct et Nantes n'a pas les moyens pour un transfert », prévient le manager du Parisien.