Football: Marseille doit tourner la page mancelle

©2006 20 minutes

— 

La chance a tourné. Une semaine après sa victoire in extremis en Coupe de France au Mans (0-1 a.p), l'OM a dû s'incliner (2-0) face à ces mêmes Sarthois, samedi lors de la 22e journée de Ligue 1. Les Olympiens n'avaient plus perdu depuis le 16 décembre, à Nancy (2-0).

Un but dès la 8e minute du défenseur phocéen Ronald Zubar refusé pour un hors-jeu inexistant ; un penalty imaginaire sifflé en faveur des hommes de Frédéric Hantz (80e) : au final, l'arbitrage contestable de Lionel Jaffredo aura fortement pesé dans la balance. De quoi nourrir la frustration olympienne : « En marquant les premiers, cela aurait changé le cours du match parce qu'ensuite, on aurait eu de bons contres à jouer. C'est rageant ! », peste Zubar. A contrario, c'est Marseille qui a dû courir après le score. Et à ce jeu-là, les Phocéens n'ont pas été très efficaces. « Le dispositif en 4-4-2 du Mans nous a posé pas mal de problèmes, poursuit le défenseur. On n'arrivait pas à se trouver en jouant en passes courtes. Et on a concédé beaucoup de coups de pieds arrêtés. Même si l'arbitrage ne nous a pas aidés, la victoire mancelle est méritée. »

Cette défaite est donc à vite oublier pour les Marseillais et leur coach Albert Emon, exclu en fin de match. « J'ai eu tort de m'énerver. Je regrette mon passage à vide », avouait l'entraîneur olympien, hier lors du décrassage. Emon passera en commission de discipline jeudi mais devrait être sur le banc pour les réceptions de Lyon mercredi et du PSG dimanche.

Sandrine Dominique