Football: les Dogues reçus six sur six

©2006 20 minutes

— 

Carton plein. En s'imposant samedi soir à Bordeaux (0-1), à l'occasion de la 22e journée de L1, le Losc a bouclé une semaine comptable sans accroc, après sa victoire acquise mercredi contre le Paris Saint-Germain (1-0). « C'est une semaine parfaite, on peut le dire », rigole Jean II Makoun, le milieu nordiste. Le flottement entrevu autour de la Saint-Sylvestre (quatre matchs de Championnat sans victoire) s'est définitivement évaporé avec les dernières bulles de champagne. « On reste bien placé pour la suite, mais je ne tire aucun enseignement de notre classement », prévient cependant Claude Puel. L'entraîneur des Dogues se méfie d'autant plus que mercredi soir, à Nantes, en huitième de finale de la Coupe de France, son équipe débutera une nouvelle série de rencontres tous les trois jours.

Car les Dogues sont encore loin de survoler leur sujet. Comme face au PSG, c'est à l'orée du dernier quart d'heure, après une bataille âpre, qu'ils ont ouvert le score. Après la tête de Jean II Makoun contre Paris, c'est celle du Bordelais Marouane Chamakh contre son camp qui a débloqué le tableau d'affichage de Chaban-Delmas à la 77e minute, après un coup-franc de Ludovic Obraniak. « Comme face au Paris Saint-Germain, c'était un match indécis qui s'est joué sur des détails », relativise Puel. N'empêche, la bonne opération est lilloise. « Nous savions que Marseille avait perdu plus tôt dans l'après-midi, au Mans [2-0]. Il était donc important de ramener quelque chose de Chaban-Delmas », explique de son côté le milieu défensif Yohan Cabaye. Mission accomplie.

Antoine Maes