Football: les Girondins lâchent du lest

©2006 20 minutes

— 

Convaincants mercredi à Lyon (1-2), les Girondins ont courbé l'échine, samedi face à Lille (0-1), lors de la 23e journée de L1. Une nouvelle fois pointé du doigt, le manque de réalisme des Bordelais, qui, espérons-le, ne sera plus d'actualité une fois que l'attaquant argentin Fernando Cavenaghi postulera à une place de titulaire. « Lille n'a quasiment pas eu d'occasions, déplorait le défenseur Gérald Cid. On perd sur un coup du sort. »

Pour éviter ce genre de mésaventure, il faut savoir provoquer la chance, chose que Marouane Chamakh n'a pas su faire à deux reprises de la tête (31e et 71e). Seul en pointe, le Marocain trouvait l'ouverture, mais contre son camp à la suite d'un coup-franc d'Obraniak (77e) ! « On a manqué de réussite. Le but contre notre camp est le parfait symbole du match, affirmait Ricardo. Maintenant, on ne va pas pleurer sur une défaite qu'on ne méritait pas. Il faut l'accepter. »

Un sentiment partagé par Rio Mavuba, l'un des Bordelais les plus actifs. « Lille a su provoquer la réussite », concédait le milieu de terrain. Du coup, le bilan de la semaine girondine est « mitigé », selon Gérald Cid. Au classement, Bordeaux est désormais relégué à 5 points des Nordistes, bien accrochés sur le podium de la Ligue 1. « Heureusement, ce n'est pas fini. On va jouer jusqu'au bout cette deuxième et troisième place », lâchait le manager brésilien. Entre-temps, se profile un 8e de finale de Coupe de France, mercredi à Gueugnon, face à Montceau-les-Mines (CFA). Décidément, pas le temps de souffler...

Stéphane Deschamps