Le football français a présenté un déficit de 39 millions d’euros en 2012-2013

FOOTBALL La direction nationale du contrôle de gestion a rendu son rapport…

R.B.

— 

L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic, le 8 mars 2014 à Bastia.
L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic, le 8 mars 2014 à Bastia. — PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Le football français est encore dans le rouge. Dans son rapport publié mardi, la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG), gendarme financier du ballon rond tricolore, estime le déficit des clubs professionnels français à 39 millions d’euros pour la saison 2012-2013 contre 108 millions pour l’exercice 2011-2012. Les clubs de Ligue 1 enregistrent une perte cumulée de 17,6 millions d’euros. Huit d’entre eux, dont le PSG, ont présenté un déficit au 30 juin 2013.

La Ligue de football professionnel s’inquiète de la taxe à 75 %

«Il s’agit bien sûr des effets de la crise économique mais pas seulement: la suppression du Droit à l’Image Collective coûte 50 millions d’euros chaque année et le niveau des charges sociales est plus élevé en France qu’ailleurs en Europe, souligne le président de la Ligue de football professionnel Frédéric Thiriez. Alors que la plupart de nos clubs ont déjà réduit leurs dépenses à l’extrême, l’impact de la taxe à 75 %, évalué à 44 millions d’euros pour chacune des deux saisons à venir, assombrit les perspectives.»

Dans son rapport, la DNCG prévoit une amélioration de la santé financière de la Ligue 1 au 30 juin 2014. Selon elle, les pertes devraient alors de chiffrer à 13,6 millions d’euros.