Yann Bonato, l’ailier de Villeurbanne, évoque les objectifs de son club avant la Semaine des As

© 20 minutes

— 

Quels clubs voyez-vous en finale de la Semaine des As, qui débute aujourd’hui ? Yann Bonato : Pau à l’avantage de jouer à la maison. En un seul match sur terrain neutre, avec des rencontres à répétition, plus la fatigue, cela peut créer des surprises. Mais Pau sera normalement en finale et le deuxième finaliste devra le mériter. Vous êtes engagés sur tous les fronts (Semaine des As, Pro A, Euroligue). L’accumulation des matchs sera-t-elle préjudiciable pour le reste de la saison ? On a un effectif de 10 joueurs et nous sommes un club ambitieux qui ne veut pas se chercher d’excuses. Notre but est d’être compétitif sur tous les tableaux. Il est toujours préférable de jouer plusieurs matchs de haut niveau plutôt que de s’entraîner. En Championnat, n’êtes-vous pas inquiet de voir les Palois s’éloigner au classement ? Il y a la vérité de la saison régulière et celle des play-offs, cela fait des années qu’on peut le vérifier. Pour l’instant, les Palois sont devant nous parce qu’ils le méritent. En Euroligue, vous vous retrouvez dans une poule très difficile. Comment voyez-vous cette deuxième phase ? Il va falloir rester concentré, car on va sûrement laisser beaucoup d’énergie en jouant contre l’Olympiakos, Barcelone ou Ljubljana. On est désormais le Petit Poucet de cette compétition, mais on va jouer notre chance à fond. A Barcelone, nous n’aurons aucune pression. Mais il faut tout de même être sérieux, sinon, on peut prendre une raclée. Quels sont les objectifs de cette fin de saison pour l’Asvel ? On est engagé sur tous les fronts et notre effectif a été construit pour jouer à fond toutes les compétitions. Notre objectif est de gagner au moins au titre. Propos recueillis par Victor Lelaidier