Football : La bonne affaire des Toulousains

©2006 20 minutes

— 

L'élimination de la Coupe de France, dimanche à Monaco, est oubliée. Le TFC a réalisé une excellente opération hier soir, grâce à sa victoire ramenée de Nice (0-1) lors de la 21e journée de Ligue 1. Alors qu'on leur promettait un début d'année en enfer après un mois de décembre apocalyptique (trois défaites en trois matchs), les Violets ont déjà décroché 7 points sur 9 possibles en janvier (succès contre Lyon et à Nice, nul à Paris).

Le déplacement au stade du Ray aurait pourtant pu mal tourner. D'entrée de jeu, les Azuréens, avant-derniers de Ligue 1, obtenaient un penalty. Pour une faute de Daniel Congré sur Baky Koné, consécutive à une mauvaise passe d'Achille Emana. Mais le gardien toulousain Benoît Benvegnu (première titularisation en équipe une) repoussait la tentative de Lilian Laslandes (3e). Le suppléant de Nicolas Douchez (suspendu) s'est ensuite opposé brillamment à une nouvelle frappe de Laslandes (40e), puis au tir de l'ancien Toulousain Florent Balmont (74e).

« Je ne remporte pas le match tout seul, expliquait après coup le héros de la soirée. C'est tout le groupe qui a gagné. » Aidé en effet par un collectif très solidaire, Benvegnu a su préserver jusqu'au bout l'avantage acquis grâce à Johan Elmander (21e). Auteur – une nouvelle fois – d'une prestation énorme, l'attaquant suédois a inscrit son 5e but de la saison, après un contre initié par Nicolas Dieuze et relayé par Emana. Ce dernier aurait pu doubler la mise sur un service acrobatique d'Elmander (61e). Mais le TFC se contentait de ce petit but d'avance, à l'issue d'une rencontre marquée par la première apparition de ses recrues hivernales, le Tchèque Pavel Fort et le Brésilien Paulo Cesar... et par celle du nouveau sponsor maillot (Idec, spécialisé dans l'immobilier d'entreprise), dévoilé après des semaines d'attente.

Nicolas Stival