Football : Une défaite au goût amer pour Paris

©2006 20 minutes

— 

Défait sur la plus petite des marges, hier soir à Villeneuve-d'Ascq, Paris reste aux portes de la relégation. Le choc psychologique espéré depuis l'arrivée de Paul Le Guen se fait toujours attendre, même si les joueurs du PSG ont manifesté d'évidents progrès dans le jeu.

Sous le regard de Vahid Halilhodzic, ex-entraîneur des deux formations, le PSG dévoilait un nouveau système en 4-3-3, avec Rodriguez, Kalou et Pauleta en pointe et Gallardo sur le banc. Après un long et pluvieux round d'observation, la première occasion échouait à Rodriguez, dont la frappe cadrée mais écrasée n'inquiétait pas Sylva (15e). Un bon travail de Kalou permettait à Pauleta, légèrement excentré dans la surface, de tenter lui aussi sa chance, mais le gardien sénégalais s'interposait à nouveau (24e). Entre-temps, Rozehnal avait failli ouvrir le score contre son camp, mais Landreau était parvenu à rattraper le coup (20e). Paris abandonnait la possession du ballon au Losc, qui n'en faisait pas grand-chose, malgré quelques déboulés de Keita. Un dernier tir sans conviction de Kalou (43e) mettait fin à un premier acte parfois insipide.

Le deuxième aurait pu débuter idéalement pour les visiteurs. Auteur d'un slalom entre trois défenseurs, Kalou lançait Rodriguez, mais ce dernier ratait son contrôle et butait sur Tavlaridis (49e). Si Paris montait en régime, Landreau devait tout de même se montrer vigilant sur un dégagement dévissé de Yepes qui se muait en occasion lilloise (58e). Sur un duel entre Odemwingie et Mendy, M. Poulat sanctionnait sévèrement le défenseur parisien. Le coup franc qui s'ensuivait voyait Cabaye déposer le ballon sur le crâne de Makoun, lequel crucifiait à bout portant Landreau (1-0, 75e). Paris tentait dès lors le tout pour le tout. Frau butait sur Sylva (87e), Gallardo frôlait la lucarne (89e) et Frau voyait sa tête repoussée par le gardien adverse (92e). Paris pouvait être déçu du résultat final.

Sébastien Bordas