Tennis : «Speedy» Gonzalez prend Nadal de vitesse

©2006 20 minutes

— 

Rafael Nadal et Nikolaï Davydenko ont chuté hier, en quart de finale de l'Open d'Australie. Tête de série nº 2, l'Espagnol a subi la loi de l'homme en forme du moment, Fernando Gonzalez. Le Chilien, déjà tombeur de James Blake au tour précédent, n'a fait qu'une bouchée d'un Nadal dépassé par les événements (6-2, 6-4, 6-3). « Je prends un plaisir énorme sur le court. Je ne fais plus que frapper comme avant, je varie et j'essaie d'être plus patient », confiait Gonzalez. « Il a joué à un niveau incroyable et je ne sais même pas si j'aurais gagné en temps normal », reconnaissait le nº 2 mondial, handicapé par des douleurs à la jambe gauche.

Au cours d'une rencontre bien plus serrée, Tommy Haas a également déjoué les pronostics en venant à bout de Davydenko, non sans avoir sauvé une balle de match en fin de cinquième manche (6-3, 2-6, 1-6, 6-1, 7-5). « C'est l'une des plus belles victoires de ma carrière. C'est pour connaître ce genre de moment qu'on s'entraîne dur », savourait l'Allemand, qui atteint pour la troisième fois de sa carrière le dernier carré à Melbourne.

Dans le tableau féminin, la logique a en revanche été respectée. Maria Sharapova a su gérer les moments chauds pour s'imposer (7-6, 7-5) face à sa compatriote Anna Chakvetadze. Très attendue pour sa dernière à Melbourne, Kim Clijsters a dû batailler ferme pour se défaire de Martina Hingis (3-6, 6-4, 6-3). « Je me demande encore comment j'ai fait pour gagner », lâchait même la Belge, très déçue par ses fautes au service et en revers. Pour remporter son premier Open d'Australie, la Flamande devra hausser son niveau de jeu face à Sharapova, qu'elle affrontait la nuit dernière en demi-finale.

Gaël Anger