Football : Mistral gagnant pour les Olympiens

©2006 20 minutes

— 

Après Saint-Etienne (2-1) et Rennes (0-2), l'OM a remporté un troisième succès de rang hier. Lors de la 21e journée de L1, les Olympiens ont battu Auxerre (3-1). Une bonne opération pour les Marseillais, qui évoluaient dans un Stade-Vélodrome désertique en raison du huis clos imposé par la Ligue de football professionnel après les incidents de Nice-OM (2-1), le 29 octobre (lire ci-dessous) . Pour ajouter à cette ambiance glaciale, un violent mistral a contrarié durant quatre-vingt-dix minutes les vingt-deux acteurs. Et il a fallu un grand Franck Ribéry – auteur d'un doublé – pour décanter le match.

Dès l'entame, le milieu auxerrois Benoît Cheyrou allumait de loin la première mèche. Sans réussite (4e). Trois minutes plus tard, l'attaquant Kanga Akalé donnait à Ireneusz Jelen, dont la frappe était déviée en corner. Secoués, les Olympiens réagissaient par Franck Ribéry. Excentré, le milieu offensif adressait un tir anodin, mais le rebond surprenait Olivier Sorin, le gardien icaunais (1-0, 8e). La bataille dans l'entrejeu était féroce et Auxerre prenait peu à peu l'ascendant. Une légère domination qui se concrétisait au tableau d'affichage. Jelen se jouait de Julien Rodriguez pour se présenter seul devant Cédric Carrasso, qui repoussait sa tentative. Sur le corner qui suivait, l'avant-centre polonais inscrivait le but égalisateur (1-1, 16e). Tétanisées par le froid, les deux équipes accumulaient les fautes techniques. Et sur une erreur de renvoi de la défense bourguignonne, Djibril Cissé glissait à Ribéry, qui signait son 2e but de la soirée, son 3e en Championnat cette saison (2-1, 38e). En seconde période, Auxerre campait dans le camp marseillais. En vain, ni Jean-Pascal Mignot(60e), ni Benoît Pedretti (63e), ni Stéphane Grichting (72e) ne cadraient. L'OM se faisait des frayeurs, avant de tuer définitivement le match sur un coup franc canon de Taye Taïwo des dix-huit mètres (3-1, 87e).

Sandrine Dominique