OM: Qui es-tu vraiment Marcelo Bielsa?

FOOTBALL L'entraîneur argentin, libre depuis son départ de Bilbao il y a un an, est en discussions avancées avec l'OM pour prendre les rênes de l'équipe à la fin de la saison. Une réponse imminente de sa part est attendue... 

Camille Belsoeur

— 

Marcelo Bielsa lors d'une séance d'entraînement avec Bilbao le 24 mai 2012.
Marcelo Bielsa lors d'une séance d'entraînement avec Bilbao le 24 mai 2012. — RAFA RIVAS / AFP

Marcelo Bielsa n’est pas encore à l’OM, mais tout indique qu’entre l’entraîneur argentin de renom et les dirigeants marseillais, les discussions sont très avancées. Lors de sa conférence de presse, ce mercredi matin, José Anigo a reconnu que le club entretenait des «contacts avec Marcelo Bielsa» mais que «rien n’était fait» car d’autres entraîneurs se trouveraient également sur la liste.

L’ancien coach du club basque de l’Athletic Bilbao, qu’il a mené en finale de l’Europa League en 2012 (perdue 3-0 contre l’Atlético Madrid), était effectivement dans les tribunes du Vélodrome pour la réception d’Ajaccio vendredi dernier et a également visité les installations du centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus.

Son adjoint, le Chilien Diego Reyes, a lui aussi été aperçu dans les rues de Marseille en compagnie de l’ancien Phocéen Manuel Amoros. Contacté par 20 Minutes, ce dernier n’a rien voulu dévoiler, mais il semble enchanté à l’idée d’intégrer le staff de Marcelo Bielsa, si celui-ci décide de s’installer sur le banc olympien. La réponse définitive du technicien natif de Rosario -comme Lionel Messi- est en tout cas attendue ce week-end par Vincent Labrune, le président de l’OM. Pour le quotidien espagnol Marcaun contrat de 3 ans aurait été proposé à Bielsa par les dirigeants olympiens.

«Quand tu es un jeune joueur tu progresses vraiment avec lui»

Si la cote de Marcelo Bielsa est si haute en Europe aujourd’hui, c’est en raison de son aventure à succès avec Bilbao, autant en termes de résultats (même si Bilbao a perdu deux finales) qu’en termes de jeu. Sur la pelouse de San Mamès, l’équipe basque, organisée dans un offensif 3-4-3 avec Bielsa, a offert durant deux saisons une réplique du jeu chatoyant du grand Barça.

Pour Aymeric Laporte, jeune joueur français de Bilbao qui a connu Bielsa lors de la saison 2012-2013, le coach argentin «est un technicien qui adore le football.» «Mais il est très sérieux. Ces séances d’entraînement sont très dures et les veilles de match sont synonymes de longues séances vidéo, nous confie-t-il. Quand tu es un jeune joueur, tu progresses vraiment avec lui.» Toutefois, «ce n’est pas un joueur proche de ses joueurs, il garde la distance», précise Aymeric Laporte.

«Il n’est pas proche de ses joueurs»

Son surnom, «el Loco Bielsa», lui vient d’ailleurs de sa méthode d’entraînement qui consiste à faire répéter à ses joueurs des centaines de fois les mêmes gammes. Lors de son passage sur le banc du club mexicain du CF Atlas, le défenseur Pavel Pardo avait révélé qu’il devait parfois exécuter 72 centres à la suite lors de séances d’entraînement.

Mais le profil de Bielsa le fou pourrait convenir à merveille à l’OM qui cherche un entraîneur capable de tirer vers le haut un effectif jeune où les Imbula, Thauvin, Lemina ou Mendy n’ont pas encore donné la pleine mesure de leur talent.