Ligue des champions: Face à Chelsea, le PSG vient chercher plus qu’une qualification

FOOTBALL Les Parisiens visent le dernier carré...

A Londres, Romain Baheux

— 

Les Parisiens à l'entraînement à Stamford Bridge le 7 avril 2014.
Les Parisiens à l'entraînement à Stamford Bridge le 7 avril 2014. — FRANCESCA CECIARINI/SIPA

La question se veut mordante, teintée d’une ironie so british. «Laurent, pendant vos années en Angleterre, avez-vous appris l’expression «to park the bus» [garer le bus, sous-entendu devant votre but]?». Dans la salle de conférence de Stamford Bridge, l’enceinte de Chelsea, Laurent Blanc esquisse un sourire avant de répondre au journaliste britannique, soucieux d’une possible frilosité du PSG. «On veut créer du beau jeu et avoir la maîtrise du ballon. Si on veut devenir une très grande équipe européenne, il faudra appliquer cette philosophie au Parc des Princes et à l’extérieur.»

Affirmer son envie de victoire finale

A quelques heures de disputer une place dans le dernier carré de la Ligue des champions, le PSG n’a pas traversé la Manche pour se cacher derrière la blessure de sa star et meilleur buteur, Zlatan Ibrahimovic. Mardi soir, Paris entrera sur la pelouse de Chelsea avec l’intention de conserver son avance acquise à l’aller (3-1) mais aussi d’affirmer ses ambitions sur l’Europe. «Les dirigeants veulent gagner la Ligue des champions un jour, souligne Laurent Blanc. C’est dit, c’est clair et c’est net.» C’est très loin d’être un scoop mais avancé de la sorte avant ce type de rencontre, cela vous renforce le poids d’une candidature.

Ballotté pendant près d’une mi-temps à l’aller, le PSG sait que ces Blues demeurent capables d’assumer le rôle des casseurs du rêve parisien, évoqué par Blaise Matuidi lundi. Lancé sur une présence parisienne en demi-finale, le milieu de terrain se voyait bien accomplir «ce que tout le peuple français attend». C’est sans doute un poil exagéré de sa part mais Paris voit grand ces derniers temps.