Mais qui est le photographe qui s’est planté au milieu de la route lors de Gand-Wevelgem?

CYCLISME Il s’est allongé sur le bitume au ras des coureurs…

Antoine Maes
— 
Le photographe inconscient lors de Gand-Wevelgem, le 30 mars 2013, en Belgique.
Le photographe inconscient lors de Gand-Wevelgem, le 30 mars 2013, en Belgique. — DR

Espérons pour lui que sa photo n’est pas floue. Dimanche, un photographe a pris des risques inouïs lors de Gand-Wevelgem. Si la course a été remportée par John Degenkolb, les medias flamands et hollandais sont partis à la recherche de l’individu qui s’est allongé sur le bitume à quelques centimètres à peine du peloton pour tenter de prendre un cliché.

 

En Belgique, le journal Het Laaste Nieuuws a lancé un avis de recherche pour tenter de le retrouver. Appel fructueux: il s’agit d’un homme de 50 ans répondant au nom de Damien Vandamme. «Je me suis couché par terre, c’est ma façon de prendre des photos», assure-t-il. «Ai-je pour autant mis en danger ma vie ou celle des cyclistes? Je ne pense pas. Je ne comprends pas vraiment cette polémique. Je ne me suis jamais senti en danger, même lors de rallyes.»

Devenu une star du Web, l’inconscient a déjà un tumblr hilarant à sa gloire qui détourne le cliché originel.

Les courses cyclistes sont souvent perturbées par des spectateurs tentant de prendre des photos au mépris du danger (le leur et celui des concurrents). Le plus fameux? Le gendarme d’Armentières qui avait provoqué une chute monstre en 1994 sur un sprint du Tour de France.