Florian Marange : «Je ne pouvais pas rêver mieux»

©2006 20 minutes

— 

Florian Marange, défenseur des Girondins.

Vous avez ouvert le score mardi à Reims (1-2), en demi-finale de la Coupe de la Ligue. Marquer n'est pourtant pas dans vos habitudes...

C'était mon premier but en pro et mes partenaires n'ont pas manqué de me chambrer. Auparavant, j'avais marqué à deux reprises avec la CFA. Mais ça remonte à deux ans.

Ricardo vous a-t-il donné pour consigne de tenter davantage votre chance ?

Lui et mes coéquipiers me demandent de tirer plus qu'avant. J'aime bien frapper, mais je ne me trouve pas souvent en position. A Reims, ça m'a souri même si je n'ai pas tiré très fort [rire].

Quelle a été votre réaction ?

De l'étonnement et de la joie, car je pensais que le gardien arrêterait ma tentative. Et c'est le but qui débloque le match. On va essayer de reproduire ça plus souvent.

Ce but prend d'autant plus de saveur que votre temps de jeu était limité ces dernières semaines...

Je reviens après un mois sans jouer, j'étais très motivé mais je ne me suis pas mis de pression particulière. Je ne me suis pas apitoyé sur mon sort car je suis là pour travailler. Revenir, jouer, marquer, se qualifier, je ne pouvais pas rêver mieux. Tout va très vite dans le football.

Avec l'expulsion de Franck Jurietti en fin de match mardi, Ricardo risque de faire appel à vous plus souvent...

C'est vrai que c'est bien pour moi. Ça va me faire plus de temps de jeu. Je respecte les choix de Ricardo, c'est lui l'entraîneur. Mais mon but est de jouer au maximum.

Recueilli par Stéphane Deschamps