Tennis : Monfils souffle le «show» à Melbourne

©2006 20 minutes

— 

Le calme avant la tempête. Hier, le début du deuxième tour a été marqué par les balades de Roger Federer et d'Amélie Mauresmo. Le Suisse n'a concédé que sept petits jeux à Jonas Bjorkman (6-2, 6-3, 6-2), tandis que la Française a déjoué le piège Olga Poutchkova (6-2, 6-2). « Je suis mieux réglée par rapport au premier tour. Physiquement, j'étais bien », a assuré la tenante du titre.

Le public du Melbourne Park a en revanche pu s'enflammer pendant la session de nuit, avec la victoire de Gaël Monfils sur le Chypriote Marcos Baghdatis (7-6, 6-2, 2-6, 6-0). Le finaliste de l'édition 2006 a craqué, au point de commettre 52 fautes directes face à la défense acharnée et la fougue du Parisien, pourtant handicapé par une douleur à la voûte plantaire. « Je suis content d'avoir tenu dans ma tête plus que par mon tennis, témoignait le showman des courts. Marcos était tendu, mais à la fin du 3e set, il se tapait la poitrine en disant à son clan : “C'est pas fini !” Moi, je me disais : “Mais t'es fou, c'est fini, gars !”» En 16e de finale, Monfils aura encore fort à faire devant son compatriote Richard Gasquet, impeccable face à l'Américain Amer Delic (6-1, 6-2, 6-4). « Pour l'instant, j'ai l'avantage de ne pas avoir perdu d'énergie. Ce sera un match délicat car il est très dur à manoeuvrer », prévient le Bitterois.

Gaël Anger

Après son succès en cinq sets sur Becker, Marat Safin s'est à nouveau imposé dans le set décisif (6-3, 5-7, 4-6, 7-6, 6-0) face à l'Israélien Dudi Sela.