FC Nantes : Bruno Baronchelli avait «oublié le cri de la victoire»

FOOTBALL Les Canaris ont fait un grand pas vers le maintien en s’imposant (2-1) au forceps contre Montpellier au terme d’un match jalonné de faits de jeu en leur faveur...

David Phelippeau
— 
Les Nantais fous de joie sur le deuxième but de Djdji.
Les Nantais fous de joie sur le deuxième but de Djdji. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Le FC Nantes a enfin gagné. Il ne l’avait pas fait en Ligue 1 depuis le 12 janvier contre Lorient (1-0). Les Canaris, qui menaient pourtant 2-0 après 20 minutes de jeu, ont battu dans la douleur (2-1) Montpellier. Ils s’offrent un bol d’air au niveau comptable puisqu’ils sont 13es de L1 avec huit points d’avance sur Valenciennes, premier relégable.

Des faits de jeu favorables à Nantes

Bruno Baronchelli, qui était coach principal en l’absence de Michel Der Zakarian touché à la hanche, peut souffler: «C’est un ouf de soulagement. C’est une victoire dans la douleur. Mais on ne fanfaronne pas beaucoup car on peut pas vraiment…» Et pour cause: Nantes n’a jamais dégagé de sérénité dans ce match alors que les Canaris avaient réussi leur entame avec deux buts de Gakpé et Djidji rapidement marqués (3e et 21e). Le FCN a en plus été aidé par l’arbitre Monsieur Desiage, qui a au moins oublié un penalty pour Montpellier et qui a expulsé (assez logiquement) deux Héraultais.

Shechter manque un penalty, Nantes tremble

«On l’a échappé belle, il faut être honnête, avoue le défenseur Olivier Veigneau. Un match comme ça, on doit mieux le gérer. Lors des dernières minutes, on concède trop d’occasions.» D’autant que les Canaris évoluaient à deux joueurs de plus sur le terrain et qu’ils ont trouvé le moyen de manquer un penalty par Shechter à cinq minutes du terme… «On a eu les faits de jeu en notre faveur, poursuit Veigneau, honnête. On ne va retenir que les trois points ce soir. On va rester humbles dans la victoire.»

Une belle soirée comptable

«C’est dans la souffrance mais c’est une belle soirée, reconnaît Bruno Baronchelli. Cela fait tellement longtemps qu’on attendait ça. Je ne me souvenais même plus du cri de victoire. Cela fait du bien de l’entendre.» Et les Nantais ont aussi été tout heureux d’entendre les résultats de la soirée et notamment la défaite (2-3) de Valenciennes à domicile contre Ajaccio et le nul (1-1) d’Evian à Toulouse… Finalement, la seule mauvaise nouvelle était la blessure de l’attaquant nantais Filip Djordjevic, qui souffre d’une entorse au genou. On en saura plus sur la durée de l'indisponibilité du meilleur buteur très vite.