Lyon: «Je ne suis pas venu à l’OL pour regarder mes coéquipiers», confie Arnold Mvuemba

FOOTBALL Le milieu de terrain lyonnais évoque sa situation à l’OL où il est souvent remplaçant…

Stephane Marteau

— 

Arnold Mvuemba lors du 8e de finale aller de Ligue Europa face au Viktoria Plzen
Arnold Mvuemba lors du 8e de finale aller de Ligue Europa face au Viktoria Plzen — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Sa deuxième saison à l’OL est à l’image de la première. Dans un secteur ultra-concurrentiel, Arnold Mvuemba est très peu utilisé par Rémi Garde. Ainsi, l’ancien lorientais a disputé cette saison autant de match en L1 (7) qu’en Ligue Europa où il pourrait être aligné dès le coup d’envoi, ce jeudi, à Plzen, lors des 8es de finale retour (4-1 à l’aller).

La discrétion est-elle un trait de caractère propre aux joueurs formés au Stade Rennais?

C’est vrai que Yoann (Gourcuff) est réservé. Il tient ça de son père que j’ai côtoyé à Lorient. Jimmy (Briand) est pareil. C’est certainement pour cette raison que cela a tout de suite collé entre nous. Mais cela n’a rien à voir avec notre formation. C’est l’individu qui est comme ça.

Votre côté introverti peut-il expliquer que vous ayez du mal à vous imposer à l’OL?

Non. Il y a des joueurs introvertis qui ont beaucoup plus de temps de jeu que moi. C’est le cas de Yoann. Etre introverti ne veut pas dire qu’on manque de caractère.

Vous venez d’enchaîner deux matchs comme titulaire. Avez-vous douté de pouvoir être utile à l’équipe?

Non, pas un seul instant. Pour réussir, il ne faut pas douter car c’est ce qui vous fait trébucher. Je sais ce dont je suis capable de faire. J’ai toujours bossé au quotidien afin d’être prêt à répondre aux sollicitations du coach.

Mais pourriez-vous vous satisfaire d’un rôle de remplaçant une saison supplémentaire?

C’est encore trop tôt pour parler de l’avenir car nous avons une belle fin de saison à terminer. Mais je ne suis pas venu à l’OL pour regarder mes coéquipiers et pour les féliciter après les matchs. Je suis venu pour apporter ce que je sais faire sur un terrain.

Comme évoluer meneur de jeu?

C’est un poste que j’avais occupé lorsque j’étais plus jeune et que j’ai redécouvert face à Monaco. Mes qualités font que je peux m’en sortir, même si c’est un poste particulier parce que vous êtes souvent dos au jeu, dans une zone où il y a beaucoup de monde. Il faut donc voir très vite et jouer juste.

Qu’avez-vous pensé de votre prestation lors du match aller contre Plzen dans un rôle plus reculé?

Ce fut mon match le plus abouti depuis mon arrivée à l’OL. En plus j’ai marqué. Je suis content d’avoir pu aider l’équipe. Mais il faut surtout mettre l’accent sur l’exploit que nous avons réalisé car nous avons su relever la tête après avoir encaissé un but rapidement.