Indian Wells: Djokovic remet les pendules à l'heure, Federer aussi

TENNIS

avec AFP

— 

Roger Federer et Novak Djokovic, le 16 mars 2014, à Indian-Wells.
Roger Federer et Novak Djokovic, le 16 mars 2014, à Indian-Wells. — MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Pour la première fois depuis 2011, Novak Djokovic s'était présenté à Indian Wells sans aucun titre: il a mis fin à cette incongruité dimanche devant un Roger Federer, en pleine renaissance. La 33e édition du duel Djokovic-Federer a donné lieu, comme souvent, à un match indécis, palpitant et de grande qualité. A l'exception peut-être du jeu décisif où Federer a montré ses limites actuelles, physiques ou/et tennistiques.

Après 2 h 12 minutes de jeu et une finale conclue 3-6, 6-3, 7-6 (7/3), Djokovic a soulevé pour la troisième fois, après 2008 et 2011, le trophée de vainqueur du Masters 1000 d'Indian Wells.

La finale avait pourtant mal débuté pour le Serbe qui avait perdu de sa superbe après son échec en quart de finale de l'Open d'Australie, un tournoi qu'il avait remporté en 2011, 2012 et 2013. Dès son premier jeu de service, Djoko a été breaké par Federer qui a conservé cet avantage tout au long d'une première manche où il a affiché une sérénité sans faille. Signe de sa supériorité, l'ancien N.1 mondial s'est adjugé le premier set sur un jeu de service blanc.

Federer: «Je sais d'où je reviens»

Djokovic compte à 26 ans à son palmarès 42 titres ATP, dont 17 Masters 1000 --la catégorie de tournois la plus prestigieuse après ceux du Grand Chelem. «Je suis vraiment heureux et soulagé. Comme je l'avais dit avant cette finale, contre Roger, cela se joue sur un très petit nombre de points et cela a été le cas», a rappelé Nole.

«Ce tournoi m'a apporté beaucoup de confiance avec 3-4 matches en trois sets où il a fallu faire preuve de solidité mentale», a-t-il insisté.

Djokovic a pris sa revanche sur Federer qui l'avait battu en février en demi-finale à Dubaï, et se retrouve quasiment dos à dos avec le maître suisse (17 victoires à 16). Si Federer a laissé échapper la 79e victoire de sa carrière sur le circuit, la quinzaine californienne va lui permettre de faire un bond de la 8e à la 5e place au classement ATP.

«Mon tennis a été bon durant tout le tournoi, en finale aussi, cela rend cette défaite plus facile à accepter», a insisté Federer. «C'est d'autant plus facile que l'an dernier à pareille époque, précisément ici, ce n'était pas le cas. Je sais d'où je reviens», a-t-il poursuivi en référence à une blessure survenue au dos à Indian Wells et qui l'a accompagné pendant toute la saison.

En 2013, Federer n'a remporté qu'un tournoi et certains l'avaient exhorté à prendre sa retraite. «Je ne suis pas revanchard. Ce que je fais, je le fais pour moi, ma famille, mon équipe, mon pays, mes fans», a martelé Gentleman Roger.