OL-Monaco: «Pas eu de polémique avec le président Aulas», assure Fredy Fautrel

FOOTBALL L’arbitre de Lyon-Monaco fait son mea culpa…

Stephane Marteau

— 

Freddy Fautrel à côté de Rémi Garde lors de Lyon-Monaco, le 16 mars 2014, à Gerland.
Freddy Fautrel à côté de Rémi Garde lors de Lyon-Monaco, le 16 mars 2014, à Gerland. — JEFF PACHOUD / AFP

Plus d’une heure après le coup de sifflet final de la rencontre entre l’OL et Monaco (2-3), Fredy Fautrel s’est présenté en zone mixte où il a reconnu ses erreurs et ceux de ces assesseurs.

Comment jugez-vous votre prestation?

Elle prête à discussion puisque trois buts sont entachés d’un hors jeu. On s’est aperçu que des erreurs de jugement ont été faites par l’équipe arbitrale, c’est plus que dommageable. J’ai deux garçons très malheureux dans le vestiaire. Ce n’est par l’arbitrage qui en sort grandi.

Comment éviter ces erreurs?

Nous avons revu les images. Ca se joue à trente centimètres. Il suffit qu’il ait un décalage de cinquante centimètres, voire de un mètre sur le démarrage d’un assistant et vous n’êtes plus sur la même ligne, le jugement est biaisé.

Est-ce que c’est l’une de vos soirées les plus pénibles?

Il y a de mauvais souvenirs, mais là c’est une très très mauvaise soirée pour moi et mes collègues.

Est-ce que la vidéo pourrait vous aider?

Je ne rentrerai pas dans ce débat. Ce n’est pas le débat de ce soir. Ce soir, il y a une équipe arbitrale qui est abattue et des garçons malheureux.

Que vous a dit Jean-Michel Aulas?

Il m’a dit que les jugements sont souvent très compliqués. Il n’y a pas eu de polémique avec le président Aulas et je l’en remercie.