XV de France: «On ne peut pas dire que nos joueurs ne savent pas jouer au rugby» selon Saint-André

RUGBY L'entraîneur du XV de France revient sur la défaite des Bleus contre l'Irlande (22-20)...

Antoine Maes

— 

Philippe Saint-André, le sélectionneur du XV de France, le 15 mars 2014, à Saint-Denis.
Philippe Saint-André, le sélectionneur du XV de France, le 15 mars 2014, à Saint-Denis. — FRANCK FIFE / AFP

Le manager du XV de France Philippe Saint-André a déploré samedi d'être passé à un rien de la victoire face à l'Irlande en clôture du Tournoi (défaite 22-20), soulignant que «le très haut niveau est cruel».

Quel est votre sentiment à l'issue de cette courte défaite?

Aujourd'hui, on ne peut pas dire que nos joueurs ne savent pas jouer au rugby, qu'ils n'avaient pas d'envie. Il y avait justement de l'envie, de la solidarité, une ambition énorme de jouer au ballon, de se faire des passes et créer. Mais le très haut niveau est cruel. On félicitera les Irlandais et le dernier match de Brian O'Driscoll qui part avec la Coupe de vainqueur du Tournoi des six nations.

Revivez France-Irlande en live comme-à-la-maison

Que vous a-t-il manqué?

On a été pénalisés en première mi-temps sur quelques mêlées. Il y a eu une ou deux touches pas trouvées. (...) Une dernière mêlée où l'on aurait pu conserver le ballon plutôt que le jouer... C'est des petits détails mais on a une équipe qui travaille, qui est jeune. Par rapport à la saison dernière, c'est mieux car on est à trois victoires. On aurait aimé gagner ce quatrième match mais ça se joue à pas grand-chose. Il faut qu'on progresse sur certains détails, techniquement, stratégiquement. Après, bien sûr qu'on est frustré d'être quatrièmes, mais on ne peut que s'en prendre à nous-mêmes. On va regarder devant et la tournée en Australie en juin.

Avez-vous encore la conviction de pouvoir remporter le Mondial-2015?

J'en ai la conviction, parce que ce groupe progresse, ne lâche rien. Aujourd'hui, on aurait pu gagner notre troisième match dans le money-time. Cette équipe doit grandir sur plein de petits détails, on en est conscient. Ce groupe, même dans une semaine compliquée, n'a rien lâché, s'est libéré, a pris du plaisir et a donné du plaisir au public.