Ligue 1: L’AS Saint-Etienne est-elle la bête noire du PSG?

FOOTBALL Les Franciliens ont souvent des difficultés à s’imposer face aux Verts…

Soufiane Naaimi

— 

Moustapha Bayal Sall et Zlatan Ibrahimovic échangent quelques amabilités, le 3 novembre 2012
Moustapha Bayal Sall et Zlatan Ibrahimovic échangent quelques amabilités, le 3 novembre 2012 — REAU ALEXIS

Beaucoup s’accordent à dire que toute la Ligue 1 est dominée par le Paris Saint-Germain… Toute? Non. Une équipe constituée d’irréductibles Verts résiste encore et toujours à l’envahisseur. Depuis la saison dernière, les chiffres parlent en faveur du club de la Loire. En quatre confrontations, l’ogre parisien n’a remporté qu’un seul match (deux nuls et une défaite), c’était en huitième de finale de Coupe de la Ligue, le 18 décembre 2014. Sur la nouvelle ère du PSG, aucune autre équipe n’a réussi à la mettre autant en difficulté.

La formule Christophe Galtier

Alors certes, «c’est une équipe de talent, avec de bons éléments, estime Vincent Hognon ancien joueurs de Saint-Etienne, mais il semblerait que Christophe Galtier ait trouvé la solution. Il parvient à allier dureté et proximité avec ses joueurs. C’est sa manière de mobiliser et de galvaniser ses hommes qui fait la différence». Jérémie Janot partage le même avis: «Le succès est à mettre au bénéfice de l’entraîneur. Lorsqu’une équipe comme Saint-Etienne arrive à déjouer les plans du PSG à plusieurs reprises, cela n’a rien d’un hasard. Il a bonifié cette équipe des verts.» L’ancienne figure de l’ASSE met en avant l’audace de Christophe Galtier qui développe un jeu offensif même contre Paris, «il ne va pas se déplacer au Parc des princes pour fermer le jeu».

Bayal Sall le remède anti-Zlatan

Si l’actuel quatrième de Ligue 1 se montre efficace lors de ces confrontations face aux Franciliens, il le doit évidemment à ses individualités. L’équipe dispose d’un milieu de terrain solide avec Fabien Lemoine ou Benjamin Corgnet. «En attaque, Hamouma est percutant et explosif, et en défense, Fabien Lemoine apporte de la stabilité. Mais selon moi, le joueur qui s’illustre le mieux contre le PSG, et plus particulièrement contre Zlatan Ibrahimovic, c’est Bayal Sall, estime Jérémie Janot. C’est un défenseur qui adore le combat physique et les duels rapprochés. Pour le moment, le Suédois n’a pas réussi à prendre le dessus.» Les deux colosses auront le temps d’en découdre dimanche soir.