Vente de l'OM: si ce n'est Kachkar, ce sera un autre...

S.A

— 

Lors de son audition par la police, Robert Louis-Dreyfus poursuivi pour abus de biens sociaux, avait admis être au courant de cette prime mais à la barre, il revient sur cette version.
Lors de son audition par la police, Robert Louis-Dreyfus poursuivi pour abus de biens sociaux, avait admis être au courant de cette prime mais à la barre, il revient sur cette version. — Boris Horvat AFP/Archives

Le feuilleton continue, mais la rumeur semble ne plus en être une. La vente de l'OM par son actionnaire principal Robert-Louis Dreyfus se précise jour après jour. Jeudi, le quotidien «L'Equipe» révèle que "RLD" a rencontré vendredi dernier le manager général du club phocéen, Pape Diouf, pour lui confirmer son souhait d'en finir avec l'aventure marseillaise. Une aventure qui lui a couté beaucoup (environ 200 millions d'euros de sa poche) pour pas grand chose (une coupe à toto en dix ans, mais deux finales de coupe de l'UEFA tout de même).

OK pour 100 millions d'euros?

Reste le projet de reprise. Si «L'Equipe» évoque à sa une offre de 100 millions d'euros pour laquelle Dreyfus «serait prêt à céder», l'information ne revient nulle part ailleurs dans les colonnes du quotidien. En revanche, il y est fait état du peu d'enthousiasme que le projet de Jack Kachkar suscite chez l'actuel patron de l'OM. Pessimiste quant à la solidité de l'offre de l'homme d'affaire canadien, le fait de l'examiner a valeur de message symbolique. Si ce n'est lui, ce sera un autre, mais il est décidé à vendre.

Gaudin en observateur inquiet

Enfin, reste le poids de la puissance publique dans cette nouvelle péripétie olympienne. Le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, a déjà fait savoir mardi son incrédulité quant à un rachat de l'OM. Peu désireux de voir survenir un tel événement à un an des élections municipales où il se représentera, il devra faire montre de plus d'investissement dans un dossier qui semble, pour l'heure, lui échapper.

Sven-Goran Eriksson continue de jouer au poil à gratter du staff marseillais. L'entraîneur suédois pressenti pour accompagner le projet Kachkar ne cesse d'alimenter les spéculations. Non content d'être dans les tribunes de Dubaï pour observer l'OM, il aurait abordé Djibril Cissé à la sortie du match amical contre le Bayern Munich (perdu 4-3), en se présentant comme le futur entraîneur du club azuréen. Essaiera-t-il de s'incruster dans l'avion du retour?