Ligue 1/Lyon: Yoann Gourcuff vers la cote d’alerte

FOOTBALL Le meneur de jeu de l’OL, qui souffre de deux côtes fissurées, est indisponible depuis un mois…

Stephane Marteau
— 
Le milieu de terrain lyonnais Yoann Gourcuff, le 4 novembre 2012 à Gerland contre Bastia.
Le milieu de terrain lyonnais Yoann Gourcuff, le 4 novembre 2012 à Gerland contre Bastia. — PHILIPPE MERLE / AFP

Quand Yoann Gourcuff renouera-t-il avec la compétition? C’est la question que tout le monde se pose, mais personne n’est en mesure d’y répondre. Ce n’est pas étonnant au regard de la blessure dont souffre le meneur de jeu de l’OL qui s’est fissuré deux côtes en début d’année face à Sochaux (2-0), et qui s'est entraîné à l'écart du groupe lundi. «Il n’y a pas de traitement miracle car c’est un endroit que l’on ne peut pas plâtrer, indique Joffrey Cohn, le médecin des volleyeurs de l’Asul, qui a auparavant exercé auprès des rugbymen de Bourgoin-Jallieu et des basketteurs de l’Asvel. Il faut attendre que la côte se ressoude et que la douleur disparaisse.»

Un joueur qui s’écoute?

Le délai de cicatrisation est par conséquent aléatoire. «Ce n’est pas comme pour une fracture d’un os où il faut compter en moyenne un mois et demi.» Yoann Gourcuff en est à un mois d’indisponibilité depuis son dernier match disputé à Nantes (1-2). «Je ne trouve pas ça hallucinant, affirme Joffrey Cohn J’ai connu des rugbymen qui sont restés deux mois sans jouer.»

Mais comme souvent lorsque Yoann Gourcuff est sur le flanc, certains n’hésitent pas à le soupçonner de s’écouter un peu trop et de retarder sa période de reprise. «Dans le sport de haut niveau, il y en a beaucoup qui s’écoute», souligne Joffrey Cohn.

Mais l’argument a été balayé par le père du joueur, Christian Gourcuff, ainsi que par Rémi Garde. «Il a joué sous infiltration pendant un mois, a révélé l’entraîneur de Lorient, dimanche, dans le JDD. C’est déjà étonnant d’avoir pu faire ça.» «Il a envie de jouer et d’aider le club, mais je sais qu’il aime être en pleine possession de ses moyens», déclarait deux jours plus tôt son homologue lyonnais. Yoann Gourcuff a peut-être d’autant moins envie de changer ses habitudes qu’il pourrait être une cible pour ses adversaires. «Si ceux-ci sont au courant de sa blessure, ça peut-être embêtant», confirme Joffrey Cohn.