PSG-OM: «Je regardais des matchs de Thiago Silva avant de venir en Europe», raconte Lucas Mendes

FOOTBALL Le défenseur central de l'OM se confie avant le match contre le PSG...

A Marseille, Camille Belsoeur
— 
Lucas Mendes ne craint pas le déplacement à l'Allianz Riviera vendredi. " C'est un stade comme les autres. "
Lucas Mendes ne craint pas le déplacement à l'Allianz Riviera vendredi. " C'est un stade comme les autres. " — B. Horvat / AFP

Lucas Mendes, qui a les faveurs de José Anigo depuis plusieurs matchs, affrontera son compatriote brésilien, Thiago Silva, considéré comme l’un des tous meilleurs défenseurs de la planète football, dimanche sur la pelouse du Parc des princes pour la manche retour du Clasico. Il livre ses impressions sur le capitaine de la Seleçao, qui aura évidemment les faveurs de Lucas Mendes lors de la Coupe du monde en juin.

Lucas, considérez-vous Thiago Silva, qui est Brésilien et évolue au poste de défenseur central comme vous, comme un modèle ?

Je crois que Thiago Silva est le meilleur défenseur au monde. Avant de venir en Europe, j’ai regardé beaucoup de ses matchs à Milan. Il m’inspire. Il évolue aujourd’hui  au PSG, une grande équipe qu’on affrontera dimanche. Donc c’est un peu différent (rire).

Qu’est-ce qui fait de Thiago Silva l’un des meilleurs défenseurs au monde ?

C’est sa façon de défendre. Ce n’est pas moi qui le dit, tout le monde le connaît (rire). Il a une superbe qualité technique et est très fort dans les duels et dans son placement.

Avant le match, vous discuterez un peu ensemble ?

Je n’ai jamais joué avec Thiago Silva, donc je ne le connais pas vraiment personnellement. Mais je parle un peu avec Lucas, que je connais mieux. Mais je parle mieux français que lui d’ailleurs (il se marre). Dans ce cas on ne parle pas beaucoup du match, mais plus du Brésil…

On parlant du Brésil, le stade de la ville de Curutiba, d’où tu es originaire, est très en retard dans sa construction, notamment apès l’effondrement d’une tribune en construction. Comment le vis-tu ?

J’ai vu ça évidemment, mais je pense que les travaux du stade de Curitiba seront terminés à temps [la Fifa a annoncé qu’elle maintenait Curitiba parmi les villes hôtes de la Coupe du monde il y a quelques jours]. Cela sera une grande fête, et je supporterai le Brésil évidemment.